Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc en tête du classement du baromètre du CIAN sur le climat des affaires en Afrique

Le Royaume obtient une note de 3,2 sur 5 en 2020 contre 3,1 en 2019


Libé
Dimanche 21 Mars 2021

Le Maroc en tête du classement du baromètre du CIAN sur le climat des affaires en Afrique
Le Maroc s’est classé au premier rang du classement du baromètre du CIAN -2020 sur le climat des affaires en Afrique, établi par le Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) et dévoilé jeudi 15 mars.

D’après les résultats de l’enquête annuelle réalisée entre novembre 2020 et début janvier 2021, auprès des entreprises internationales investies en Afrique, le Royaume a réalisé un score meilleur que celui de l’année précédente dans ce domaine. En effet, sa note est passée de 3,1 sur 5 en 2019 à 3,2 en 2020.

Soulignons que le Maroc partage le podium avec l’île Maurice, selon l’organisation patronale privée française dont les sociétés membres génèrent près de 80% de l’activité économique française sur le continent.

En effet, sur la totalité du panel, ces deux pays arrivent en tête du classement. Ils sont talonnés par le Mozambique et l’Afrique du Sud, selon le baromètre CIAN du représentant des entreprises françaises implantées dans les pays africains.

En ce qui concerne la région Afrique du Nord, la note d’appréciation de l’environnement des affaires pour l’Afrique révèle que la Tunisie et l’Algérie sont en recul en matière de climat d’affaires dans ce classement. Tout comme l’Egypte.

En effet, malgré un très bon niveau d’infrastructures, un coût de facteurs et un environnement social favorables, les entreprises implantées en Tunisie ne perçoivent pas un climat d’affaires propice aux investissements. Le pays a obtenu une note de 2,8 sur 5 en 2020 contre 3,6 en 2019.

Quant à l’Algérie dont le score a reculé de 2,8 sur 5 en 2019 à 2,5 l’année écoulée, «son administration est perçue comme peu favorable et elle est pénalisée par de nombreuses coupures du réseau Internet, préjudiciables dans un contexte de digitalisation des entreprises et de télétravail renforcé par la pandémie», a expliqué la directrice générale du CIAN, Sandrine Sorieul, dans un spécial (MAG 2021) publié par l’Opinion.fr.

Au niveau du continent, la note globale d’appréciation du climat des affaires s’établit à 2,5 sur 5, soit le même niveau que les deux années précédentes, a indiqué le CIAN qui rassemble les entreprises industrielles et de services, grands groupes ou PME-PMI, investis en Afrique.

«Le baromètre CIAN / IMMAR est un instrument particulièrement utile en ces temps de grands bouleversements car il nous instruit sur le ressenti et les attentes de ceux qui influencent l’Afrique en 2021, c’est-à-dire les leaders d’opinion», ont souligné Etienne Giros et Brahim Sail, respectivement président délégué du CIAN et CEO d’IMMAR R&C.

Avec ce baromètre, l’organisation patronale «propose un instrument d’aide à la réflexion et à la décision, tant pour les acteurs du secteur privé – les adhérents du CIAN – que pour les pouvoirs publics, les universitaires ou les acteurs de la coopération», ont-ils soutenu.

Comme cela est indiqué sur son site web officiel, le Conseil rappelle qu’il sonde chaque année les dirigeants des entreprises étrangères implantées en Afrique sur les perspectives de leur activité : attendent-ils une croissance de leur résultat, prévoient-ils de nouveaux investissements ?

«Dans la même enquête, il leur est demandé d’évaluer l’environnement des affaires de leur pays d’activité sur 39 critères. Cela permet de mesurer les progrès et les fragilités des différents pays vus par les investisseurs», peut-on lire.

Soulignons que les résultats du baromètre du CIAN sur le climat des affaires ont été dévoilés en marge du «Forum Afrique CIAN» tenue sous la forme d’une webconférence sur le thème : «Le rebond en Afrique viendra aussi des entreprises», en présence d’intervenants de haut niveau.

Précisons également que cet important rendez-vous a été découplé cette année en deux séquences. Ainsi, la deuxième partie du forum aura lieu jeudi 1er juillet 2021, avec au programme : des conférences plénières en présentiel et des ateliers B2B.

Alain Bouithy


Lu 641 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS