Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc attaché à un système commercial multilatéral, inclusif et équitable




Le Maroc attaché à un système commercial multilatéral, inclusif et équitable
Le Maroc reste attaché à un système commercial multilatéral transparent, inclusif, équitable et pertinent, a souligné, lundi à Genève, l'ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l'Office des Nations unies, Omar Zniber.
"Concernant la transparence, le Maroc a présenté l'année dernière sa notification sur les subventions à la pêche pour encourager d'autres membres à le faire", a indiqué M. Zniber qui s'exprimait lors d'une réunion informelle du comité des négociations commerciales et des chefs de délégations, en prélude à la réunion du conseil général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).
S'agissant de l'inclusivité, le Maroc, a-t-il poursuivi, n'épargnera aucun effort pour aller de l'avant dans le renforcement du système commercial mondial, rapporte la MAP.
Quant à l'équité, "ce principe doit aller de pair avec le pragmatisme pour parvenir à un consensus", a-t-il enchainé. Dans cet esprit, la délégation marocaine a proposé un texte sur la surcapacité et la surpêche pour combler les lacunes, a rappelé l'ambassadeur.
Cependant, a fait remarquer M. Zniber, le Maroc insiste sur la nécessité de concentrer les disciplines principalement sur la pêche industrielle à grande échelle, ainsi que sur la nécessité d'éviter les positions extrêmes telles que le Traitement spécial et différencié «TDS ou cas par cas» ou toute différenciation fondée sur un critère non pertinent.
Pour ce qui est de la pertinence du système commercial multilatéral, "sa mise à jour devrait être entreprise en améliorant la compréhension", a-t-il précisé, relevant, en outre, que toute mesure devrait être prise sur la base du consensus et dans un esprit de gagnant-gagnant.
Il a rappelé, à ce propos, que le Maroc organise le 17 mars 2020 une conférence africaine sur le commerce électronique.
Le diplomate marocain a fait observer par ailleurs que l'économie et le commerce mondiaux sont menacés, non seulement en raison des mesures protectionnistes en cours, mais aussi de plusieurs facteurs tels que le coronavirus actuellement, qui pourraient avoir des effets graves, en particulier pour les pays en développement aux capacités limitées.
"Dans ce contexte, les défis auxquels l'OMC est confrontée sont monumentaux", a-t-il poursuivi, plaidant pour un engagement plein et constructif de tous les Etats membres pour un résultat significatif et concret lors de la douzième Conférence ministérielle (CM12) qui se tiendra du 8 au 11 juin 2020 à Nur-Sultan
(Kazakhstan).

Mercredi 4 Mars 2020

Lu 943 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif