Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Guatemala décide d’ ouvrir un consulat à Dakhla

Soutien au plan d'autonomie par plusieurs pays


Libé
Vendredi 23 Septembre 2022

Guatemala

Le Guatemala a décidé jeudi d’ouvrir un consulat à Dakhla, tout en réaffirmant son soutien au plan d’autonomie sous souveraineté marocaine comme seule solution au différend régional autour du Sahara marocain.

 «Le Guatemala a réitéré sa position claire sur le différend régional concernant le Sahara marocain, considérant que l'autonomie sous souveraineté marocaine est la solution à ce différend et annonce la décision d'ouvrir un consulat dans la ville de Dakhla pour tirer profit de son potentiel économique et de son ouverture sur le reste du continent africain», indique un communiqué conjoint publié à l’issue d’un entretien entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue guatémaltèque, Mario Bucaro Flores.

 «Pour nous, les concepts de souveraineté, de paix et d'intégrité territoriale sont très importants. Nous soutenons la position du Maroc sur cette question et nous continuerons à soutenir le Maroc pour toujours», a affirmé le chef de la diplomatie du Guatemala, dans une déclaration à la presse, au terme de cet entretien tenu en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies.

M. Bucaro Flores a «hautement apprécié les réformes entreprises au Maroc sous le leadership de S.M le Roi Mohammed VI, ainsi que Son rôle et Sa contribution à la résolution des problèmes de l'Afrique et du monde arabe par des moyens pacifiques ».
Il a en outre mis en avant l’importance de renforcer les relations de coopération que son pays entretient avec le Maroc.

M. Bourita a salué, pour sa part, «les efforts du gouvernement guatémaltèque dirigé par Son Excellence le Président de la République, Alejandro Giammattei, en matière de réformes, ainsi que son rôle aux plans régional et international en faveur de la paix».

Les deux ministres ont abordé, à cette occasion, les différents aspects de la coopération bilatérale et échangé les points de vue sur des questions régionales et internationales, se félicitant de «la convergence de vues sur toutes les questions abordées».

Le Maroc et le Guatemala ont décidé de «donner une impulsion à la coopération bilatérale dans les domaines du tourisme, de la formation et de l'énergie, avec un accent particulier sur l'agriculture et les engrais, à l'heure où le monde est confronté à une crise alimentaire aiguë», lit-on dans le communiqué conjoint.

Gambie

Le président de la République de Gambie, Adama Barrow, a réaffirmé, jeudi devant l’Assemblée générale de l’ONU, le soutien fort de son pays à l’initiative marocaine d’autonomie en vue d'un règlement définitif au différend régional autour du Sahara.
"Le gouvernement de la Gambie réaffirme son soutien fort à l’initiative marocaine d’autonomie qui sert, de manière convaincante, de compromis réaliste conformément aux résolutions de l'ONU", a souligné le président gambien à la tribune de la 77è session de l'Assemblée générale des Nations Unies.
Le chef de l’Etat gambien a, en outre, appelé la communauté internationale à soutenir la souveraineté et l'intégrité territoriale du Maroc.

Comores

Le président de l'Union des Comores, Azali Assoumani, a réitéré, jeudi devant l'Assemblée générale des Nations Unies, "le soutien sans faille" de son pays à la marocanité du Sahara.
"S'agissant de la question du Sahara marocain, je tiens à réitérer ici l'appui sans faille de l'Union des Comores à la marocanité du Sahara", a déclaré le chef d'Etat comorien dans son discours devant la 77ème session de l'Assemblée générale de l'ONU. M. Assoumani a affirmé que l'initiative marocaine d'autonomie de la région du Sahara dans le cadre de la souveraineté du Maroc constitue "la meilleure base pour parvenir à une solution rapide, pragmatique et durable à ce conflit régional qui n'a que trop durer".

Le président comorien a aussi indiqué que le gouvernement de son pays "encourage fortement le dialogue" entre le Maroc et l'Algérie, et "salue toutes les initiatives susceptibles de contribuer à assurer la paix dans cette région, en particulier la relance du processus politique sur la base des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies".


Lu 1271 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS