Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe socialiste appelle le gouvernement à la conclusion du contrat-programme avec la RAM

Fatiha Seddas demande la mise en application du mécanisme de compensation pour prémunir la compagnie nationale de la hausse des prix du kérosène




Le Groupe socialiste appelle le gouvernement à la conclusion du contrat-programme avec la RAM
Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a mis en garde contre plusieurs dysfonctionnements marquant la politique du gouvernement dans le domaine de la gestion du transport aérien dont notamment l’absence de convergence entre les institutions et les départements concernés par la Stratégie nationale du développement touristique et le programme d’action de la RAM.
La députée Fatiha Seddas a appelé au nom du Groupe socialiste, lors du débat sur l’exposé du directeur général de la RAM, à renouveler le contrat-cadre entre l’Etat et la RAM qui a expiré en 2016.
Elle a noté la présence de plus en plus importante dans l’espace aérien marocain des compagnies low-cost qui concurrencent la compagnie nationale dans les grands aéroports, considérant que le rythme de rénovation de la flotte est lent par rapport à celui des autres compagnies concurrentes, ce qui pose la question de la qualité et de l’attractivité.
Elle a également critiqué les autorisations provisoires octroyées à certaines compagnies étrangères en vue d’exploiter quelques lignes durant les heures de pointe et en direction des grandes villes au lieu de développer les destinations nationales connues, ce qui impacte négativement la RAM.
La députée ittihadie a mis en garde contre la montée des prix du kérosène et son impact sur le coût de l’exploitation qui représente 30%, alors que ce taux varie entre 5 et 10% pour les autres compagnies concurrentes. Cela a inévitablement un impact sur les prix des billets et la compétitivité de la compagnie nationale.
Elle a appelé à la protection de la compagnie nationale contre les fluctuations des prix du carburant sur le marché international en mettant en application de façon automatique le mécanisme de compensation quand le prix du kérosène atteint un certain seuil.
Fatiha Seddas a, par ailleurs, demandé le renouvellement du contrat-programme entre l’Etat et la RAM en tant qu’établissement public. Ce contrat, qui devrait s’étaler sur plusieurs années, définit les engagements des deux parties et permet à la compagnie d’avoir une visibilité quant à l’avenir.
S’agissant des ressources humaines, le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a plaidé pour la préservation de la paix sociale au sein de la RAM par l’actualisation des conventions collectives et l’adoption des mécanismes de médiation pour éviter des conflits sociaux que la compagnie connaît de temps à autre, tout en soulignant la nécessité de prendre en compte les droits sociaux des différentes catégories et les défis auxquels la RAM est confrontée.
Il convient de rappeler que le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l'Artisanat et de l’Economie sociale, Mohamed Sajid, a affirmé que la RAM a entrepris de profondes réformes ces dernières années, lui permettant de faire face à la concurrence des compagnies étrangères et d'aboutir à d'importantes réalisations.
Lors d'une séance de la Commission de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants consacrée à l'examen du rapport de la Cour des comptes sur les établissements et les entreprises publics et placée sous le thème "La profondeur stratégique et la gouvernance: la RAM comme modèle", Mohamed Sajid a précisé que la compagnie nationale a lancé de nouvelles lignes et entrepris des transformations majeures, étant donné que ses missions ne se limitent pas uniquement au transport aérien, mais englobent également le développement régional et le désenclavement, rappelant que la RAM dessert 32 capitales africaines, grâce aux efforts visant à poursuivre la politique d'ouverture sur le continent.
De son côté, le président-directeur général de la RAM, Abdelhamid Addou, a souligné que la compagnie œuvre à renforcer sa flotte, afin d'améliorer ses services conformément aux normes internationales les plus strictes.
La qualité des espaces d'accueil et de restauration a été améliorée, a-t-il dit, soulignant, à titre d'exemple, que 70% des clients sont satisfaits des repas servis, soit une hausse de 15%.

H.T
Mercredi 3 Juillet 2019

Lu 1386 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com