Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Festival du cinéma méditerranéen deTétouan dévoile la composition de ses jurys



Le Festival du cinéma méditerranéen deTétouan dévoile la composition de ses jurys
Le Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT) a dévoilé les membres qui composent les jurys de la 26è édition, qui se déroulera, en format digital, du 04 au 10 juin prochain.

“Des noms de renommée internationale, de formation diversifiée, reconnus pour leur grand apport au cinéma méditerranéen, composent les membres des trois jurys de la 26è édition du FCMT”, indique un communiqué de la fondation du festival. Le jury des longs métrages de fiction sera présidé par le réalisateur, scénariste et producteur franco-ivoirien, Jacques Trabi, qui est passé, subtilement, du domaine des mathématiques à celui du 7è art. Il sera entouré, pour assurer sa mission délicate, par Mabel Lozano, actrice et cinéaste espagnole, Mohamed Laroussi, écrivain marocain, scénariste et critique de cinéma, et Mohamed El Baz, artiste-peintre marocain.

Quant au jury du film documentaire, il sera présidé par la réalisatrice, actrice et photographe française, Marion Stalens, qui a réalisé plusieurs documentaires pour les chaînes françaises et des expositions photographiques qui traitent des relations complexes entre les êtres humains. Elle sera accompagnée de Fanny Aubert Malaurie, conseillère cinéma au département cinéma à l’Institut français de Paris (France), d’Irit Neidhardt, productrice, distributrice et critique de cinéma (Mec film, Allemagne), de Hamid Benamra, réalisateur et critique de cinéma franco-algérien, et du tunisien Fathi Kharat, ancien secrétaire général de Festival de Carthage et ex-directeur du centre national du cinéma et de l’image en Tunisie, fait savoir la même source. La mission du président du jury de la critique “Mustapha Mesnaoui” est confiée à Nasri Hajjaj, réalisateur, écrivain et journaliste palestinien. Il sera assisté par Amal Al Ajmal, professeur des arts en Egypte, scénariste et critique de cinéma, de Laila Charadi, chercheur marocaine dans le domaine du cinéma, de Lourdes Palacios, présidente de l’association des écrivaines et écrivains cinématographiques espagnoles, et de Adil Semmar, critique de cinéma, journaliste marocain et directeur de la plateforme MaghrebArt.

Neuf longs métrages de fiction et 6 documentaires sont en lice dans le cadre de cette édition réduite et en mode digital. Au menu de cette édition figurent également un colloque sous le thème “cinéma et peinture, frontière ou prospérité?”, une rencontre sur “comment les festivals pourraient-ils participer au retour du cinéma?”, et une master class encadrée par le réalisateur marocain, Mohamed Chrif Tribak.

 

Libé
Dimanche 9 Mai 2021

Lu 397 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS