Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Festival Arabesques fête ses 15 ans malgré la crise sanitaire




Dédié aux arts du monde arabe, le festival Arabesques fêtera ses 15 ans du 8 au 20 septembre à Montpellier (sud) en accueillant, malgré la crise sanitaire, la diva tunisienne Dorsaf Hamdani, l'Orchestre national de Barbès ou encore un Grand bal raï.

"Nous sommes heureux de retrouver notre public, et d'être un des premiers festivals à ouvrir ses portes malgré la crise sanitaire", a expliqué l'équipe qui a notamment mis en place une programmation en plein air dans une pinède transformée pour l'occasion en médina (vieille ville).

Mais c'est dans le prestigieux cadre de l'Opéra Comédie de Montpellier que le festival débutera, avec la chanteuse tunisienne Dorsaf Hamdani. Et le dernier soir, l'Orchestre National de Barbès fêtera ses 25 ans sur scène en présentant son nouvel album.

Les spectateurs pourront découvrir la nouvelle scène arabe, de la danse hip-hop avec le danseur chorégraphe Hamid Ben Mahi, ou participer à un "Grand bal raï". Mais aussi écouter des contes, visiter des expositions ou assister à des séances de cinéma. "Même masqué, le spectacle vivant continue d'exister et de nous faire rêver", soulignent les organisateurs, précisant que "tout a été pensé pour permettre aux spectateurs d'apprécier l'ambiance et les spectacles... dans le respect des conditions sanitaires en vigueur".

"Alors que la situation reste encore confuse pour bon nombre de salles et de festivals, nous sommes enthousiastes à l'idée de nous retrouver bientôt pour célébrer les arts du monde arabe pour cette quinzième édition du Festival Arabesques", a écrit Jack Lang, ancien ministre de la culture et président de l'Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris en préambule de la présentation de l'édition 2020. "Plus que jamais, nous devons réaffirmer la place prépondérante des arts et de la culture. Le vivre ensemble passe aussi par notre capacité à nous émerveiller ensemble", ajoute-t-il. 

Libé
Lundi 7 Septembre 2020

Lu 649 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.