Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le FITUC largement suivi par les passionnés du théâtre





La 32ème édition du Festival international du théâtre universitaire de Casablanca (FITUC), qui a pris fin dimanche, sous le thème “Le théâtre et le rêve”, a été largement suivie par les passionnés du théâtre, selon les organisateurs.

Même si la pandémie du nouveau coronavirus a impacté tous les secteurs et activités à travers le monde, cette manifestation, organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a réussi à attirer une forte audience qui poursuit différentes activités via internet, en raison des mesures préventives imposées par cette crise sanitaire.

Dans ce contexte, le responsable de la communication du festival, Ahmed Tanich, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que parmi les succès réalisés par cette édition figure le large suivi et sans précédent par des milliers de passionnés du théâtre. Compte tenu de ce succès, a-t-il ajouté, les prochaines éditions seront organisées en présentiel dans les salles de théâtre et les espaces culturels et aussi à travers des présentations via internet pour que tout le monde soit servi.

Cette édition a présenté un ensemble de pièces de théâtre de renommée internationale par des troupes de théâtre universitaires représentant notamment le Mexique, la France, le Liban, la Tunisie, la Palestine, la Syrie, la Côte d’Ivoire, la Corée du sud, l’Iran, l’Allemagne et la Grèce, outre le Maroc. Les pièces de théâtre présentées, qui appartiennent à différentes écoles, étaient axées sur des aspects liés au vécu quotidien de personnalités de différents courants, dans un cadre artistique, traitant des thèmes tels les souffrances, les luttes et l’amour.

Au menu du programme du festival, organisé par la faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’sik (université Hassan II de Casablanca), figuraient, outre la présentation de pièces de théâtre, l’organisation d’ateliers et une table ronde pour débattre du thème de cette édition. Cette édition reflète la conviction des organisateurs quant à l’importance de pérenniser ce projet artistique, culturel et de communication entre la jeunesse du monde dans l’objectif d’offrir un lieu de rencontres entre différentes cultures.

Le FITUC préserve la même structure générale en cohésion avec ses objectifs visant notamment à créer un espace de retrouvailles entre les jeunes, et faire de la ville de Casablanca un carrefour pour les amoureux du théâtre, comme il contribuera à la dynamisation de l’image du Maroc qui est un pays de tolérance, d’ouverture et de cohabitation.

Libé
Dimanche 27 Décembre 2020

Lu 174 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.