Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Covid-19 met en évidence l’importance d’accélérer la transition vers les services financiers numériques

Les Banques et institutions monétaires arabes appellent à promouvoir l’utilisation des nouvelles technologies pour booster l’inclusion financière




Le Covid-19 met en évidence l’importance d’accélérer la transition vers les services financiers numériques
Les implications de l’émergence du virus corona mettent en évidence l’importance d’accélérer la transition vers les services financiers numériques et d’en accroître la sensibilisation, selon le Conseil des Gouverneurs des Banques centrales et institutions monétaires arabes.
« Il ne fait aucun doute que les développements actuels et les répercussions de la propagation du virus “Corona” ont clairement mis en évidence la grande importance de l’inclusion financière et la nécessité de promouvoir les applications des services financiers numériques et de former et éduquer les utilisateurs de ces services », a-t-il souligné à l’occasion de la Journée arabe d’inclusion financière célébrée, le lundi 27 avril dernier, sous signe : «Vers une éducation financière sociétale favorisant l’inclusion financière ».
L’amélioration de l’accès au financement et aux services financiers dans les pays Arabes revêt une importance capitale, a affirmé le Conseil, soutenant qu’une meilleure inclusion financière offre des opportunités à même de soutenir un développement économique inclusif et durable et de relever les défis liés au chômage et la nécessite d’instaurer une égalité sociale.
Soulignant le besoin croissant de sensibiliser l’ensemble de la population Arabe à l’importance de l’inclusion financière, le Conseil a réitéré dans un communiqué son soutien aux « efforts déployés par la communauté internationale, notamment ceux du G20, qui, sous la présidence du Royaume d’Arabie Saoudite, a adopté l’inclusion financière comme l’un des principaux volets du programme de développement économique et financier, en corrélation avec les objectifs de développement durable ».
Favorable à une coordination en lien avec les priorités du G20, il a appelé également à promouvoir l’inclusion financière numérique des jeunes, des femmes et des MPME ainsi qu’à la sensibilisation de l’ensemble de la communauté sur l’importance de la culture financière numérique.
Egalement favorable à une collaboration étroite entre les institutions régionales et internationales dont les activités promeuvent l’inclusion financière, le Conseil a déclaré, à ce propos, qu’il « a favorablement accueilli l’Initiative régionale pour l’Inclusion financière dans le monde Arabe (FIARI) ».
Mise en place dans le but de renforcer les capacités et fonder les bases pour l’amélioration des indicateurs d’inclusion financière dans les pays Arabes, l’initiative FIARI avait été lancée par le Fonds monétaire arabe en coopération avec plusieurs institutions régionales et internationales, a rappelé le Conseil invitant également les institutions partenaires « à soutenir davantage l’adoption et l’utilisation des nouvelles technologies favorisant l’accès des jeunes et des MPME aux services financiers ».
Tout en se félicitant des mesures prises par les pays arabes pour promouvoir l’éducation financière, le Conseil a appelé également les Ministères Arabes en charge de l’Education, de la Culture et de l’Enseignement Supérieur à intensifier les efforts visant à étendre et à approfondir l’éducation financière au sein de la communauté.
Soulignant l’importance galopante que revêt l’utilisation des nouvelles technologies dans le secteur bancaire et financier et les grandes opportunités qu’elles offrent en termes d’amélioration de l’efficacité des opérations bancaires et financières, il a appelé, dans ce contexte, « à accroître la sensibilisation de toutes les franges de la société sur les nouvelles technologies financières et à prendre les mesures appropriées pour y parvenir en coordination avec les autorités compétentes.», lit-on dans le communiqué.  
Saluant le rôle du « Groupe de travail régional sur les nouvelles technologies financières », lancé par le Fonds monétaire arabe, le Conseil s’est félicité également des efforts consentis par celui-ci dans l’élaboration des politiques et des mesures d’inclusion financière dans les pays Arabes et l’amélioration des indicateurs y relatifs ainsi que l’adoption des normes et principes internationaux dans ce domaine.
Il a dans ce cadre salué « l’amélioration continue des indicateurs d’inclusion financière dans les pays arabes où les données les plus récentes affichent une augmentation substantielle de la moyenne des adultes ayant accès au financement et aux autres services financiers formels dans le monde Arabe pour atteindre 37% » dont 26% pour les femmes et 28% pour les personnes à faible revenu.
Saluant l’attention grandissante que portent les décideurs Arabes aux questions d’inclusion financière, pour relever les défis de pauvreté et de chômage et instaurer l’égalité sociale, le DG Président du Conseil d’Administration du Fonds monétaire arabe, S.E. Dr. Abdulrahman Bin Abdullah Al-Hamidy, a insisté sur l’importance de l’inclusion financière soutenant qu’il permet de faire face aux défis économiques affectant la croissance, par la mobilisation des ressources nécessaires pour accroître les investissements et créer de l’emploi. Soulignons enfin que la célébration de la journée arabe d’inclusion financière a été aussi l’occasion pour ce dernier de féliciter les Banques Centrales et Institutions monétaires arabes pour les efforts déployés dans le cadre de leurs politiques économiques, en accordant la priorité à l’amélioration de l’inclusion financière et de l’accès à des services financiers de qualité et à des coûts acceptables.

Alain Bouithy
Mercredi 29 Avril 2020

Lu 952 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif