Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Botswana appuie le retour du Royaume à l'UA

Rabat et Gaborone peuvent servir de modèle pour le continent africain, déclare la chef de la diplomatie botswanaise




Le Botswana est l'un des pays appuyant le retour du Maroc au sein de l'Union africaine (UA), a affirmé, mardi à Rabat, la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Botswana, Pelonomi Venson.
«Ce n'est qu'en travaillant ensemble que nous parviendrons à minimiser les obstacles entravant la quête de bonnes opportunités de vie pour nos peuples», a souligné la ministre dans une déclaration à la presse à l'issue d'un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.  
«Au cours de cette réunion, nous avons abordé divers aspects de la coopération bilatérale entre le Maroc et le Botswana, le but étant de raffermir et de faire fructifier cette coopération de manière à servir les intérêts de nos deux peuples respectifs», a-t-elle ajouté, convaincue que le Maroc et le Botswana peuvent servir de «modèle à suivre pour le continent africain».  
La ministre botswanaise a saisi cette occasion pour saluer l'engagement fort de la présidence marocaine de la COP22 en faveur de la protection de l'environnement, invitant les deux pays à joindre leurs efforts pour faire face à la pauvreté et créer de l'emploi pour les jeunes, «un problème majeur au sein du continent».
De son côté, le chef de la diplomatie marocaine a remercié son homologue botswanaise pour le «soutien fort, franc et clair» de son pays en faveur du retour du Maroc au sein de l'UA.  Le Botswana, a-t-il relevé, est un pays qui a fait preuve, au cours des trente dernières années, d'une forte dynamique économique, à travers des réformes structurelles profondes, une construction démocratique saine et un respect fort des droits de l’Homme.
Il a indiqué que sa rencontre avec son homologue botswanaise a été l'occasion d'aborder plusieurs aspects de la coopération bilatérale, notamment au niveau du secteur minier, des énergies renouvelables, du tourisme, de l'agriculture et des services, «avec un focus particulier sur le développement humain», notant qu'«il y a une volonté commune pour bâtir un cadre juridique en vue de structurer les relations entre le Maroc et le Botswana».
La coopération Sud-Sud a aussi été au cœur de cette rencontre, a souligné le ministre, qui a plaidé en faveur de l'échange d’expertises et d’expériences entre les pays africains en tirant le meilleur, entre autres, du dynamisme du secteur privé à travers l’investissement, la formation, et «tout ce qui est à même de renforcer le développement humain en Afrique».

Soutien des Comores au Royaume    

Pour sa part, le ministre d'Etat comorien, ministre de la Justice, des Affaires islamiques, des Administrations publiques et des droits humains, Fahmi Said Ibrahim, a affirmé, mardi à Rabat, que son pays attend «impatiemment» le retour du Maroc à l'Union africaine (UA).
«Nous attendons impatiemment le retour du Maroc à l'UA, afin que ce pays retrouve sa place naturelle au sein de sa famille institutionnelle panafricaine», a-t-il déclaré lors d'un point de presse à l'issue de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.
Le Maroc a un rôle «majeur» à jouer en Afrique dans le cadre de la coopération avec les pays africains frères, a ajouté le responsable comorien, en visite au Maroc.
Il a réitéré, à cette occasion, le soutien «ferme et indéfectible» de son pays à la cause nationale «juste» du Sahara marocain et à l'intégrité territoriale du Royaume.
Il a également réaffirmé la volonté des Iles Comores de consolider davantage les relations fraternelles avec le Maroc, notant que sa visite au Royaume a pour objectif de soutenir et de rappeler la position des Iles Comores vis-à-vis de la diplomatie et de la politique marocaines, initiées sous la conduite de S.M le Roi Mohammed VI.

Jeudi 5 Janvier 2017

Lu 941 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés