Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Lancement de la 10ème édition du Prix de la littérature arabe


Libé
Jeudi 21 Avril 2022

Lancement de la 10ème édition du Prix de la littérature arabe
L’Institut du monde arabe (IMA) et la Fondation Jean-Luc Lagardère ont annoncé, mercredi, le lancement de l'appel à candidature de la 10ème édition du Prix de la littérature arabe, l’une des rares récompenses françaises distinguant la création littéraire arabe.

Créé en 2013 et doté de 10.000 euros, le Prix de la littérature arabe promeut l'oeuvre (roman ou recueil de nouvelles) d'un écrivain ressortissant de la Ligue arabe, auteur d'un ouvrage écrit en arabe et traduit en français (ou directement écrit en français) et publié à compte d'éditeur entre le 1er septembre 2021 et le 31 août 2022. 


La sélection des six à huit ouvrages finalistes sera annoncée début septembre. Les ouvrages retenus seront soumis aux membres du jury - composé d'éminentes personnalités du monde des médias, des arts et de la culture, ainsi que de spécialistes du monde arabe - qui se réuniront ensuite pour désigner le lauréat, précisent les organisateurs dans un communiqué.


Depuis sa création par la Fondation Jean-Luc Lagardère et l'Institut du monde arabe, le Prix de la littérature arabe a notamment été remis en 2013 à Jabbour Douaihy (Liban), en 2015 à Mohammed Hasan Alwan (Arabie Saoudite), en 2016 à Inaam Kachachi (Irak), en 2019 à Mohammed Abdelnabi (Egypte), en 2020 à Abdelaziz Baraka Sakin (Soudan) et en 2021 à Jokha Alharthi (Oman) pour son roman Les Corps célestes. 
Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu’au 30 juin 2022. Pour les ouvrages dont la parution est prévue après le 30 juin 2022, les éditeurs pourront, dans un premier temps, ne faire parvenir à la Fondation que les épreuves.

Il est à rappeler que l’Institut du monde arabe a été conçu pour établir des liens forts et durables entre les cultures pour ainsi cultiver un véritable dialogue entre le monde arabe, la France et l’Europe. Cet espace pluridisciplinaire est un lieu privilégié d’élaboration de projets culturels, bien souvent pensés en collaboration avec les institutions, les créateurs et les penseurs du monde arabe. 

L’Institut du monde arabe s’ancre pleinement dans le présent. Il se veut le reflet de toutes les énergies du monde arabe. Il entend ainsi marquer sa place unique dans le paysage des institutions culturelles. Aucun autre établissement dans le monde ne propose un éventail de manifestations aussi élargi en lien avec le monde arabe.

Débats, colloques, séminaires, conférences, spectacles de danse, concerts, films, ouvrages, rencontres, cours de langue, de civilisation, grandes expositions permettent tous les jours au public de l’IMA de se confronter à ce monde singulier et bouillonnant.
 


Lu 1283 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >