Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement de Tatwir-Startup en appui aux projets industriels innovants



Signature d’une convention de partenariat pour la mise en place d’un programme visant à libérer les potentialités



Le programme d’appui aux porteurs de projet de startups industrielles “TatwirStartup” a été lancé, récemment à Rabat, par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy. S’inscrivant dansle cadre du déploiement du Plan de relance industrielle 2021-2023 qui compte parmi ses axes stratégiques le développement de l’entrepreneuriat industriel et l’émergence d’une nouvelle génération d’industriels marocains, ce programme vise à développer des projets innovants, industriels et de services à forte valeur ajoutée portés par des startups, rapporte la MAP. C’est dans ce sens qu’une convention de partenariat pour la mise en place de ce programme, a été signée par M. Elalamy, le directeur général de l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (Agence Maroc PME), Brahim Arjdal, et le membre fondateur de la Fédération de l’écosystème startup du Maroc (MSEC), Amine Al-Hazzaz. S’exprimant à cette occasion, M. Elalamy a indiqué que cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’exécution des hautes orientations Royales en matière de soutien et d’accélération du développement de l’entrepreneuriat industriel et de l’innovation. “Nous avons lancé ce programme pour libérer les potentialités des porteurs de projets industriels innovants en les aidant à les concrétiser et renforcer leurs capacités à contribuer à l’émergence des entreprises industrielles et technologiques marocaines et à la promotion de la fabrication locale”, a-t-il-souligné. Il a, dans ce sens, expliqué que “Tatwir-Startup”, conçu par l’Agence Maroc PME et la MSEC, propose une offre intégrée d’accompagnement de bout en bout des projets de startups allant de l’idée jusqu’à l’industrialisation, en passant par les différentes phases d’incubation, en l’occurrence la préincubation qui porte sur la sélection desidéesinnovantes de porteurs de projets et l’appui à leurstructuration à travers des workshops organisés par les incubateurs. Il s’agit également de l’incubation qui consiste en l’accompagnement des porteurs de projets de startups et qui vise la transformation de leursidées en projets viables et leur accompagnement jusqu’au démarrage effectif des startups, ainsi que l’appui à l’industrialisation, à travers le soutien à l’investissement pour les projets sélectionnés, avec une prise en charge de 30% du programme d’investissement matériel et immatériel. Poursa part, M. Arjdal a précisé que ce programme cible l’accompagnement des projets industriels innovants ou de services à forte valeur ajoutée liés à l’industrie, portés par desstartups pour le développement du Made in Morocco et la substitution aux importations. Il a, à cet effet, relevé que l’accompagnement des porteurs de projets et de startups dans le cadre de “Tatwir-Startup” couvre l’ensemble du processus, à travers un accompagnement “multiforme”, mixant à la fois l’appui en termes d’expertise, de conseil technique, de coaching et d’investissement industriel. De son côté, M. Al-Hazzaz a fait savoir que ce programme permettra l’émergence de 5.000 porteurs de projets de startups industriels ou de services liés à l’industrie, ce qui demeure “énorme”, notant qu’un accompagnement de 300 startups sera effectué sur une durée de 3 ans, ce qui va créer un changement systémique dans cet écosystème. Après avoir rappelé que durant la pandémie de Covid-19, les startups ont réussi, au niveau international, à lever plus de 300 milliards de dollars,soit une augmentation de 6,7% par rapport à 2019, M. Al Hazzaz s’est dit fier de “la grande résilience” des startups marocaines, qui ont été mobilisées plus que jamais durant la crise, contribuant ainsi à l’effort national. La Fédération de l’Ecosystème startup du Maroc se compose de 19 membres incubateurs et accélérateurs qui opèrentsur tout le cycle de vie entrepreneurial. A ce jour plus de 1500 startups ont été accompagnées de l’idée à la concrétisation du projet.

Libé
Mercredi 17 Février 2021

Lu 342 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.