Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La vie reprend son cours au Mont Bouiblane et ses versants

Plusieurs routes ont été rouvertes, dont la nationale N°29 et les routes provinciales N°5411, 5415 et 5420




Quelques jours après la découverte, sous une épaisse couche de poudreuse, du corps sans vie d’un berger, disparu fin octobre, sur les flancs du Mont Bouiblane, sans aucun doute surpris par une tempête de neige, les autorités de la région de Taza ont annoncé le rétablissement de la circulation sur les routes et les passages menant aux douars situés sur les pentes du même mont.  
Point commun entre la circulation perturbée causée par les routes fermées et la mort de ce pauvre berger, les conditions climatiques extrêmes et notamment les fortes chutes de neige sont désormais à conjuguer au passé. Du moins, pour quelques jours seulement. Car si les prévisions météorologiques promettent un ciel bleu et ensoleillé, l’enneigement risque de reprendre de plus belle dans la région, samedi et mardi prochains. Rien de bien étonnant. A vrai dire, perché à 3192 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce géant de province qu’est le Mont Bouiblane, localisé au Moyen Atlas, non loin d'Immouzer Marmoucha, à une centaine de kilomètres de Taza, est connu pour son climat peu clément, les trois quarts de l’année, résultant sur des accumulations de neige qui peuvent perdurer même pendant une partie de l'été, nommées «névés ».
Toutefois, en attendant que Dame Nature réimpose sa loi, plusieurs routes ont été rouvertes, dont la nationale N°29 et les routes provinciales N°5411, 5415 et 5420, au même titre que des passages menant aux douars situés dans les hauteurs de Bouiblane, selon un communiqué des autorités provinciales de Taza, relayé par la MAP, lequel précise également que l’opération d’intervention a concerné un tronçon de 110 km de routes. Une bonne nouvelle en soi, à la lumière de la dimension vitale que revêtent les routes dans les régions montagneuses, puisqu’elles représentent un moyen crucial pour rallier les souks hebdomadaires et donc se procurer des denrées alimentaires.   
Rendu possible au prix de la mobilisation d’importantes ressources humaines et moyens logistiques, le déneigement des routes est à mettre à l’actif de la mise en application du plan d'action 2018-2019, ayant trait à la lutte contre la vague de froid dans les zones montagneuses touchées par les chutes de neige. En outre, une visite de terrain a été effectuée par le Comité provincial de veille « afin de s’enquérir de l'état des routes et visiter le centre de santé de la commune de Meghraoua », apprend-on dans le même communiqué. Doté d’une maternité équipée, ce centre de santé s’est également vu accorder une dotation de médicaments, à l’instar de celui de Tamtroucht.
Pour rester dans le cadre sanitaire, il est à noter qu’une unité médicale de proximité a effectué 235 consultations médicales au profit des enfants et des femmes des habitants du douar Tankraramt à Bouiblane. L’unité en question, composée de deux médecins et autant d'infirmiers, a également distribué des médicaments aux habitants de la région.  

C.C
Jeudi 8 Novembre 2018

Lu 338 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés