Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La tuberculose un fléau mondial qui n’épargne pas le Maroc

La région Casa-Settat, réunit les conditions favorables à l'émergence et la persistance de l'infection




SOS tuberculose et maladies respiratoires (SOSTBMR) signataire d’une convention avec le ministère de la santé, la région du Grand Casablanca et l'Académie de l'éducation et de la formation pour une lutte ciblée et efficace contre la tuberculose, se mobilise à l'occasion de la Journée mondiale de la tuberculose qui est célébrée le 24 mars de chaque année.
A cette fin, elle va organiser une compagne de sensibilisation et de dépistage de la tuberculose clinique et radiologique du 21 au 24 mars 2017 à la préfecture Hay Hassani. Une action va consister en la sensibilisation de la population, la formation des médecins et du personnel paramédical, en plus du dépistage radiologie du 10 au 19 avril 2017 à la préfecture El Fida Mers Sultan.
La tuberculose constitue un fléau mondial, chaque année environ 10,4 millions de tuberculeux sont dépistés dont 2 millions décèdent.
La Stratégie OMS pour mettre fin à la tuberculose, approuvée par l'Assemblée mondiale de la Santé, appelle à réduire de 90% le nombre de décès dus à la tuberculose et de 80% le taux d'incidence de la tuberculose, entre 2015 et 2030.
Au Maroc, la tuberculose constitue un problème majeur de santé. En 2015, un total de 30636 cas de tuberculose toutes formes confondues (28955 nouveaux cas et 1681 cas de rechute), a été notifié, soit une incidence de 89 cas pour 100000 habitants. Le nombre de décès par TB était de 656 cas. En 2015, 160 patients ont développé une TB multi résistante. Entre 2000 et 2015, l'incidence globale a régressé de 17% et celle de la forme pulmonaire à frottis positif a régressé de 20%. Les cas de TB confirmés par la bactériologie en 2015 ont représenté 44% des cas notifiés, contre 56% des cas diagnostiqués selon des critères cliniques. La tranche d'âge la plus atteinte varie entre 15 et 45 ans avec une prédominance masculine.
La région Casa-Settat, où se réunissent quasiment toutes les conditions favorables à l'émergence et la persistance de l'infection tuberculeuse (pauvreté, précarité, densité de la population, toxicomanie, humidité, pollution ...), abrite à elle seule 20% de l' ensemble des tuberculeux du Royaume. L'incidence de la tuberculose à Casablanca est de 133 nouveaux cas/100 000 habitants, ce qui est l'équivalent de 5327 cas de tuberculeux dont 3741 sont des tuberculoses confirmées bactériologique ment, soit 45%.
Si la lutte contre la tuberculose n'agit pas sur toutes les composantes, ces chiffres risquent d'être plus élevés, et surtout l'augmentation des résistances qui alourdit la prise en charge de cette forme de tuberculose. Mettre un terme à l'épidémie de tuberculose d'ici à 2030 fait partie des cibles pour la santé indiquées dans les objectifs de développement durable récemment adoptés.

Vendredi 17 Mars 2017

Lu 721 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés