Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La “success story” du groupe OCP sous les feux de la rampe à Dakar




La "success story" du groupe OCP, leader mondial des produits phosphatés, a été mise en exergue, vendredi à Dakar, lors de la Conférence internationale sur l'émergence de l’Afrique (CIEA).
L’expérience réussie du groupe OCP a été ainsi sous les feux des projecteurs lors d’une conférence initiée sous le thème "Quels sont les enjeux et conditions du développement des champions nationaux?".
D’emblée, le directeur général adjoint de l'OCP, Mustapha El Ouafi, a indiqué que le groupe a vécu une transition majeure avec le passage de l’office, qui n’était ni une entreprise ni une agence gouvernementale (semi-publique), vers une société de droit privé, rapporte la MAP.
Grâce à cette transformation, a-t-il expliqué, l'OCP a su normaliser ses relations vis-à-vis de l’acteur actionnaire de référence, en l’occurrence l’Etat, dans le cadre des organes de gouvernance conventionnelle, ajoutant que le groupe a procédé également au lancement d’un grand plan d’industrialisation et d’investissement visant à renforcer la compétitivité et à accroître les champs d’action du groupe.
"Notre but ultime était, a-t-il fait remarquer, de passer d’un simple acteur qui extrait du minerai et l’exporte sous forme brute en un opérateur engagé sur toute la chaîne de valeur, qui effectue plus de transformation locale et produit plus d’engrais". Le résultat est palpable, s’est-il réjoui, le groupe OCP est aujourd’hui "le premier producteur d’engrais phosphaté au monde".
Et M. El Ouafi de relever que le groupe a fait de son développement en Afrique une priorité stratégique, avec des parts de marché significatives ces dernières années.
Les travaux de la CIEA-2019, placée sous le thème "Emergence, secteur privé et inclusivité" et organisée conjointement par le gouvernement du Sénégal et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), en partenariat avec la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD), enregistrent la participation de représentants d’institutions internationales et d’entreprises, des universitaires et experts.
Le Royaume est représenté à cette conférence internationale par une délégation conduite par le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, chargé de la Coopération africaine, Mohcine Jazouli, comprenant notamment l’ambassadeur du Maroc à Dakar, Taleb Berrada.

Lundi 21 Janvier 2019

Lu 807 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.