Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La situation de la filière céréalière dans la région de Béni Mellal-Khénifra

Rencontre-débat sur la filière et la multiplication des semences




La situation de la filière céréalière dans la région de Béni Mellal-Khénifra
Une journée d'étude sur la filière des céréales dans la région de Béni Mellal-Khénifra, a été organisée, dernièrement à la Chambre d'agriculture à Béni Mellal, avec la participation des professionnels et responsables de la direction régionale d'agriculture.
Dans son intervention, le président de la Fédération nationale interprofessionnelle des semences et plants (FNIS), Ahmed Ayach, a d'emblée mis en avant l'apport significatif du Plan Maroc Vert (PMV) dans le développement de l'agriculture et l'amélioration de la production à même d'assurer la sécurité alimentaire et aussi de valoriser le produit agricole tout en permettant aux agriculteurs d'améliorer leur revenu, rapporte la MAP.
Il a ensuite évoqué certaines problématiques persistantes dans la filière céréalière, notamment au niveau de la commercialisation, ce qui nécessite la mutualisation des efforts, entre autres, des producteurs et multiplicateurs des semences et autres intervenants. Il a aussi déploré l'insuffisance de la capacité de stockage des semences dans les unités relevant de Sonacos (Société nationale de commercialisation de semences), plaidant, par ailleurs, pour la promotion d'une agriculture solidaire aux fins d'une meilleure insertion socio-professionnelle des jeunes ruraux.
Pour sa part, le directeur régional de l'agriculture, Hssain Rahaoui, a indiqué que la filière céréalière (semences d'automne et multiplication des semences sélectionnées) joue un rôle prépondérant dans la promotion des activités socio-économiques dans la région de Béni Mellal-Khénifra, notant la contribution de cette région dans la filière des céréales au niveau national.
Chiffres à l'appui, il a fait savoir que la filière des céréales d'automne couvre une superficie de 700.000 hectares, contribuant de manière directe à la promotion du marché de l'emploi dans le monde rural en créant environ 4,5 millions de journées de travail par an et aussi représentant près de 32% de la production nationale dans le domaine de la multiplication des semences sélectionnées avec rendement entre 350.000 et 400.000 quintaux par an. Alors que les semences d'automne représentent 13% de la production nationale avec un total de 13 millions de quintaux lors de la saison agricole écoulée.
Et de noter que les progrès enregistrés dans la filière céréalière et de la multiplication des semences dans la région de Béni Mellal-Khénifra sont le fruit des actions menées par le comité technique relevant de la direction régionale de l'agriculture, en étroite coordination avec les agriculteurs et les producteurs.
Organisée par la Fédération nationale interprofessionnelle des semences et plants, en partenariat avec la Chambre d'agriculture dans la région de Béni Mellal-Khénifra, cette rencontre visait à débattre de la situation de la filière céréalière dans la région, et ce, en application des Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI qui n'a eu de cesse de mettre l'accent sur la nécessité d'ériger l'agriculture en levier majeur du développement et des politiques économiques du Royaume.

Mercredi 19 Décembre 2018

Lu 942 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.