Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La série noire de l’OCK continue : Les Khouribguis se passent des services de Tardy




La série noire de l’OCK continue : Les Khouribguis se passent des services de Tardy
Au complexe OCP, pour le compte de la 25ème journée GNFEI, l’OCK a reçu le MAT, devant un public réduit. Quelque 400 mordus de la balle ronde  se sont déplacés pour assister à un match médiocre, voire ennuyeux qui s’est soldé par la victoire des Tétouanais par le score de deux buts à un.
C’est la troisième défaite des Khouribguis at home, après celles subies devant le WAC et l’ASS et la cinquième victoire d’affilée des représentants de la colombe blanche, sous la conduite du coach marocain Talib qui est sorti lors de cette rencontre la tête haute sous les applaudissements tandis que Tardy s’est éclipsé, sous les huées et les sifflements du public. Avant le coup d’envoi, une minute de silence a été observée à la mémoire de l’ex-joueur du MAT, Youssagh, que Dieu ait son âme en sa sainte miséricorde.
La première mi-temps fut terne et monotone et durant laquelle cinq occasions seulement ont été créées  par les vingt-deux protagonistes, mais ratées par Abass (8’), Nejmi (13’et 25’) côté khouribgui et Akaddar (15’) et Bencherifa (39’) pour le Moghreb de Tétouan. 
La deuxième période a été beaucoup plus animée et riche en rebondissements. Les locaux ont dominé de bout en bout leurs adversaires, en réussissant à créer plusieurs opportunités franches de buts, toutefois ont été manquées d’une manière lamentable à l’image d’Abass qui, confond vitesse et précipitation, à l’intérieur du rectangle, loupa un but tout fait, son tir à bout pourtant a été dégagé par le gardien Chadli, intraitable.
Quant aux visiteurs, ils se sont contentés de se regrouper en défense, tout en procédant à quelques contre-attaques sans danger. Le onze khouribgui emmené par l’excellent Mahdoufi campait devant la cage de Chadli.
Cependant, manquant de lucidité au moment de conclure, ils étaient incapables de déjouer le schéma tactique prôné par le MAT. A la 54’, le jeune Askari tira la balle, Chadli la renvoya devant sa cage, Mechac aux aguets le bat imparablement. La joie des supporters khouribguis  fut de courte durée.
En effet, six minutes après, l’ex-Khouribgui, Akaddar profita d’un flottement de la défense locale égalisa pour les siens. Ce but égalisateur chamboula les cartes de Tardy qui ne savait à quel saint se vouer. Surtout que le public qui ne l’a jamais porté en son cœur commençait à le siffler et le huer en demandant son départ. Une fois l’orage passé, les phosphatiers se créèrent plusieurs occasions nettes, mais sans pour autant parvenir à concrétiser soit par manque de précision, soit par malchance.
Voulant conserver le match nul, les Tétouanais se repliaient totalement en défense, tout en procédant par des contre-attaques timides par le biais de l’attaquant Hawassi.
Les locaux voulant marquer à tout prix se portèrent à l’attaque et oublièrent la défense. Ainsi, Nakach, mit en vent Mdaghri et servit Hawassi qui ne trouva aucune difficulté à doubler la mise pour les Tétouanais, à la 82’.
Talib réussit à museler les attaquants de l’Olympique, qui voulaient tellement faire mieux qu’ils tombèrent dans la médiocrité. La partie se solda par la défaite des phosphatiers dans leur fief.
Un résultat peu rassurant au grand dam des supporters qui espéraient un sursaut d’orgueil de l’équipe qui enregistre de mauvais résultats depuis des journées.

Ils ont dit

Talib, coach du MAT :

« Malgré l’absence de beaucoup d’éléments essentiels, on a pu enregistrer notre cinquième victoire d’affilée. Aujourd’hui, on a surclassé l’OCK, notre ambition est d’occuper la quatrième ou la cinquième place au championnat. Je dédie cette victoire au bureau dirigeant qui m’a fait confiance et m’a donné l’occasion de rendre l’équipe compétitive. »

Aarid, entraîneur adjoint de l’OCK  :

«L’équipe enregistre de mauvais résultats, surtout aujourd’hui à domicile devant son public. On a bien joué durant le premier half, on a même dominé notre adversaire. Des occasions ont été créées à maintes reprises, mais faute d’un buteur opportuniste, elles n’ont pas été concrétisées. L’OCK n’a pas de buteur, on arrive devant les filets, mais il n’y a pas de finition. »

 Mahdoufi, défenseur de l’OCK :

« Je regrette, on joue sans motivation, l’OCK ne joue plus comme avant pour différents facteurs; l’absence de discipline des joueurs, le manque d’encouragement de la part du bureau et du public. Avec notre niveau actuel, n’importe quelle autre équipe de deuxième division ou même des amateurs peut nous battre. L’entraîneur manque à l’équipe. De toute façon, on essayera de sauver la face en coupe du trône, même s’il est très difficile devant la force de certains clubs. »

Chouaib Sahnoun.
Mardi 14 Avril 2009

Lu 109 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés