Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La réduction de la fracture numérique, une question vitale pour les entreprises marocaines

Soirée de Business & Networking


Libé
Jeudi 1 Décembre 2022

Les membres du Club des dirigeants (CDD) ont débattu récemment à Casablanca, dans le cadre des soirées mensuelles de Business & Networking, des moyens de réduire la fracture numérique en entreprise entre les cadres et opérateurs de bureau et les équipes de terrain.

Placée sous le thème "Comment réduire la fracture numérique entre les équipes de bureau et les équipes de terrain ?”, cette rencontre, qui a réuni un ensemble de dirigeants d'entreprises membres du CDD et spécialistes du numérique, a été l'occasion d'examiner les moyens à même de promouvoir l’inclusion et l’équité dans l’accès numérique au niveau des différents postes de l'entreprise.

Ainsi, rapporte la MAP, le conférencier, spécialiste en informatique et président fondateur d’une société éditrice de logiciels, Louis Naugès, a estimé que la réduction de la fracture numérique est une question “vitale” pour les entreprises marocaines, surtout celles opérant dans les domaines du transport, de la logistique, de la restauration ou encore de la grande distribution.

Le numérique a pendant longtemps été orienté vers les cols blancs, destiné aux comptables, financiers et journalistes, etc,  mais il n'y a pas eu beaucoup d’avancées pour ces hommes et femmes qui travaillent sur le terrain, a indiqué M. Naugès, faisant observer le besoin d’inventer des solutions adaptées au contexte en faveur de ces opérateurs qui constituent souvent le plus grand effectif de l'entreprise.

Après avoir noté que les outils technologiques de bureau ne sont pas transposables en dehors des administrations, le spécialiste a mis l’accent sur l'importance d’inclure dans la dynamique de la transformation numérique les personnes qui en sont exclues, en répondant à leurs attentes avec le développement de procédés simples (...) Au-delà des enjeux de compétitivité et d’efficacité pour les entreprises, il s’agit d’un défi humain, a-t-il ajouté.

"Avec plus de 2,5 milliards de personnes travaillant sur le terrain, soit 80% de la population mondiale active, il faut régler cette fracture avec des solutions innovantes à base de cloud et d’intelligence artificielle permettant de rendre le numérique accessible à ces populations qui en expriment un besoin urgent", a souligné M. Naugès.

Pour sa part, le président-fondateur du CDD, Driss Drif, a souligné l'importance de la thématique de la fracture numérique qui fait partie aujourd’hui des sujets prioritaires pour les entrepreneurs membres du Club, notant que le pôle RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) s’occupe des questions similaires en lien avec la promotion des ressources humaines, “parce que nous sommes convaincus que les entreprises ne peuvent prospérer sans l’adoption de mesures responsables”.

M. Drif a, par ailleurs, expliqué que le CDD est un hub d'affaires et d'influence qui fédère les chefs d'entreprises souhaitant développer leurs réseaux de façon responsable, qualitative, sécurisée et efficace via des rendez-vous mensuels de Networking, afin de créer des synergies, de la complémentarité et favoriser de nouvelles opportunités.

Présentant le CDD aux nouveaux partenaires présents à cette soirée, le président de la commission communication et événementiel, Rachid Boughaba, a expliqué que le club est un réseau 100% marocain, fondé par des Marocains pour les entrepreneurs nationaux, ayant pour vocation de regrouper les entrepreneurs du Maroc pour faire évoluer ensemble l'écosystème de l’entrepreneuriat et stimuler sa croissance via le marketing de recommandation.

S’exprimant sur la thématique de la rencontre, M. Boughaba a mis en évidence le caractère actuel du sujet de la transformation digitale depuis la crise sanitaire qui a bouleversé la relation de l’utilisateur au numérique, notant que les entrepreneurs marocains ont bien compris l’importance d'œuvrer en faveur de la transformation digitale.

Les activités digitales sont le plus souvent dédiées aux cadres de bureau, sauf que l’entreprise ne fonctionne pas uniquement avec les cols blancs, les actifs de terrain sont oubliés des mesures digitales et numériques. Ils ne sont ni équipés ni intégrés dans l'écosystème informatique et la cartographie des systèmes d’information de l’entreprise, a-t-il déploré, faisant part de l’ambition des membres du CDD d’œuvrer à la réduction de la fracture numérique.

Créé en avril 2018, le Club des dirigeants Maroc est un espace de rencontres qui favorise le développement des opportunités d'affaires, d'échange entre les entrepreneurs et de synergies. Il compte plus de 5.000 membres connectés sur les 12 régions du Royaume, avec 32 représentations internationales sur les quatre continents.


Lu 754 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS