La nouvelle direction de l’IF d’Agadir change d’approche : L’Institut français à la rencontre de son public


Nour-Eddine sallouk
Samedi 14 Février 2009

La nouvelle direction de l’IF d’Agadir change d’approche : L’Institut français à la rencontre de son public

Partant du principe «La culture sert l’esprit» et animée par une réelle intention de participer à l’animation culturelle et artistique d’une ville aux relents somnolents à ce niveau, tant les programmes culturels sont occasionnels et disparates, l’équipe de l’Institut français d’Agadir, avec aux commandes une nouvelle direction annonce son programme 2009 et va à la rencontre d’un public plus large.
Sortir des murs de l’IFA, c’est le maître mot qui ressort de la conférence de presse donnée, le 5 février dernier pour lancer un programme diversifié et attrayant s’adressant à tous les âges.
L’IF Agadir reste la seule institution à développer et à offrir au public gadiri une programmation aussi riche que variée, répartie sur l’année, ne manquant pas de piquant compte tenu de la pléiade d’artistes de notoriété affirmée et les spectacles (danse, musique, théâtre, cinéma…) programmés.
Le principe de proximité défendu par Béatrice Bertrand, directrice de l’IFA répond à sa volonté de toucher un public plus large, hésitant certes mais toujours favorable aux ouvertures d’intérêt culturel et artistique. A ce stade, l’affluence que connaît le cinéma Rialto qui programme gratuitement les projections de l’institut témoigne de cet état réceptif qui le caractérise.
Toutefois, selon des intervenants lors de la conférence de presse, la programmation de l’institut gagnerait plus en efficience si elle pouvait toucher des zones éloignées de la région à l’instar de l’exposition scientifique baptisée « Un planétarium » à Mireleft, Biougra et Guelmime.
Une sortie  extra-muros serait souhaitable mais nécessiterait probablement un financement conséquent.
La décision de se décloisonner en allant chercher le public dans son milieu (rue, cinéma, UIZ, écoles…) prouve que la petite équipe de l’IFA est consciente des enjeux socio-économiques qui la touchent et des défis qui l’interpellent sans entamer une volonté affirmée, égale à la qualité de la programmation offerte généreusement, culturellement parlant, au public gadiri.



Lu 759 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.











services