Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La mosquée “El Mehdi” à Sebta cible de coups de feu




Vu l’extravagance du discours
foncièrement
xénophobe et
islamophobe tenu par l’extrême droite, on peut
s’attendre à tout


Une mosquée au préside occupé de Sebta a été la cible d’une attaque hier matin perpétrée par deux personnes cagoulées.
Selon l’agence de presse espagnole EFE, ces deux individus ont tiré à l’arme à feu sur la mosquée Moulay El Mehdi, la plus grande mosquée de Sebta avant de prendre la fuite à moto. Mais, fort heureusement, aucune personne n’a été blessée lors de cette attaque.
D’après la même source, les attaquants ont tiré sur la mosquée à au moins 4 reprises, alors que des fidèles y priaient.
Citant une source de la Délégation du gouvernement à ce préside occupé, l’agence espagnole a affirmé que les tirs ont ciblé la façade de la mosquée sise à l’Avenue d’Afrique.
Au moment de l’attaque, d’après la même source, plusieurs personnes se trouvaient à l’intérieur de la mosquée dans cette ville occupée qui compte une importante population musulmane avec environ 37.000 personnes sur 85.000 habitants, selon l'Union des communautés islamiques d'Espagne.
 La police a diligenté une enquête pour déterminer les circonstances de cette attaque. D’après le site «Ceutaactualidad», les enquêteurs «n’excluent pas le fait que les auteurs des tirs ont agi contre un objectif spécifique. Par ailleurs, le bâtiment a été bouclé pour faciliter le travail de la police scientifique».
Par ailleurs, le délégué de la Commission islamique à Sebta, Hamido Mohamed, a dénoncé hier l’attaque contre la mosquée Moulay El Mehdi.
« Nous rejetons fermement cet acte de violence, quelle que soit sa motivation, comme tout autre acte commis contre une institution religieuse ou non », a affirmé dans une déclaration à Europa Press. Celle-ci a souligné que les premiers éléments de l’enquête menée par la Police nationale indiquent que l’attaque n’a rien à voir « ni avec le terrorisme ni avec un délit de haine ».
Cette attaque intervient alors que l’extrême droite espagnole véhicule un discours xénophobe et islamophobe. En effet, le chef du parti d’extrême droite espagnole Vox, Santiago Abascal, multiplie des propos incendiaires contre les musulmans et l’islam qui est, selon lui, « une religion qui porte atteinte à notre profonde identité catholique ». Lequel parti a, pour rappel, réalisé lors des élections de mai dernier une véritable percée à Sebta avec 22,37% des voix, soit 6 sièges.
Même si nous ne connaissons pas jusqu’à présent les motivations qui ont poussé les attaquants à prendre pour cible une mosquée, il n’en reste pas moins que le discours islamophobe véhiculé par Vox contre les musulmans favoriserait voire légitimerait, toutes les dérives et les attaques à l’égard des musulmans résidant dans les deux présides occupés voire en Espagne.
Des commentaires sur les réseaux sociaux ont, par ailleurs, fait le lien entre l’attaque de Sebta et le discours xénophobe. « Ce qui s’est passé à Sebta n’est que le fruit du discours raciste et xénophobe de l’extrême droite que les Parti populaire et Ciudadanos (Citoyens) essayent de propager», a commenté Manuel Pérez Cortés sur Twitter. Un autre a écrit ce qui suit : « Trois coups de feu ont troublé la tranquillité du petit matin de Sebta et menacé de briser le message institutionnalisé d’une ville en tant que creuset pacifique de cultures et de religions ».
Mohamed Ali, avocat et conseiller dans le conseil de Caballas à Sebat, avait mis en garde en mars dernier après l’attaque terroriste contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande, contre le discours de haine prôné par l’extrême droite dans une ville multiconfessionnelle comme Sebta.

Mourad Tabet
Mardi 25 Juin 2019

Lu 806 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com