Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La folie frappe, de nouveau, à la porte d’Errachidia

La folie était et demeure un sujet à la fois fédérateur, référent et récurent en littérature, en philosophie et en art.




La cinquième édition du Congrès international autour de la folie en philosophie, en littérature et en art a eu lieu à la Faculté polydisciplinaire d’Er-Rachidia, Université Moulay Ismail, les 14 et 15 novembre courant. Cette édition a connu la participation de grandes figures s’intéressant à la littérature, à la philosophie et à l’art.
Le laboratoire de recherche «sémiotique, études narratives et culturelles» a invité à ce sujet des chercheurs de plusieurs nationalités : Marocains, Algériens, Français, Tunisiens,
Qataris…
Les conférenciers se sont réunis autour de nombreuses plateformes pour l’échange et le partage. Et grâce aux efforts des membres du comité d’organisation, cette manifestation, intellectuelle par excellence, s’est déroulée dans une ambiance conviviale. La participation massive de l‘assistance, constituée de professeurs, chercheurs et étudiants, témoigne de l’importance de cette manifestation culturelle. Les débats à la fois intéressants et passionnants, ouverts à la fin de chaque séance ont amplement contribué à la réussite de cet événement.
Le thème du Congrès était éminemment intellectuel, et situé à la croisée de tous les domaines de la connaissance humaine. Les communications étaient de poids. Les interactions étaient fécondes et enrichissantes. Les communicants ont fait preuve d’une large érudition  et d’une grande capacité d’investigation. Par des analyses lucides, des études profondes et des examens subtils, ils ont éclairé le large public sur les divers aspects du thème abordé et ont, de ce fait, ouvert de nouvelles perspectives et horizons de pensée pour que l’aventure de la pensée perdure et prospère surtout dans un monde qui reste, malgré tout énigmatique. De fait, chacun s’y attaque à sa manière et suivant une approche précise. Tous, ils étaient unanimes à confirmer que la folie était et demeure un sujet à la fois fédérateur, référent et récurent en littérature, en philosophie et en art. Un sujet qui oscille et vacille entre la promotion de la créativité et la pathologie. Certes, tantôt, le fou est présenté comme détenteur de la sagesse et de la vérité et même comme poète, tantôt, il est présenté comme un inadapté à la société et à la réalité. Mais, loin de tout ce clivage, la folie reste un sujet récurent, référent et imposant dans la littérature, la philosophie et l’art, qui a été et reste à l’origine d’une large littérature qui rend fou d’amour la confrérie des chercheurs et chercheuses, et les aventuriers de la pensée.


 

Par Driss Chergui
Mardi 19 Novembre 2019

Lu 1286 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com