Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La dynamique culturelle et artistique de Youssoufia mise en lumière au Festival Al Hamriya

Le patrimoine au cœur de la première édition à Chemaia




La ville de Chemaia, relevant de la province de Youssoufia, a vibré, le weekend dernier, aux rythmes de la première édition du Festival “Al Hamriya” pour le patrimoine et la culture, initié par l’Association “Femmes Chemss” du Maroc. Placée sous le signe “Le patrimoine culturel de la région de H’mar, partie importante de l’histoire du Maroc”, cette édition a été marquée par la présentation d’une série de shows de fantasia, avec la participation remarquable de nombre de cavaliers de la région, outre l’organisation d’activités parallèles dont des colloques encadrés par des chercheurs et académiciens spécialisés dans les questions du patrimoine, et de soirées musicales et artistiques riches en couleurs et sonorités.
L’organisation de ce festival se veut le couronnement des efforts collectifs déployés par nombre d’acteurs locaux dans le but de mettre en lumière une partie importante du patrimoine de la province et de sa dynamique culturelle et artistique, telle que reflétée par la fantasia, en particulier, a expliqué Mme Fatima Aouiyech, présidente de l’Association “Femmes Chems du Maroc”.
Dans une déclaration à la MAP, Mme Aouiyech a ajouté que ce festival dans sa première édition a choisi de mettre en lumière les principales facettes de l’art de la fantasia dans la région de H’mar et les moyens à mettre en oeuvre en vue de sa promotion et sa préservation, afin de contribuer à l’enrichissement de la scène culturelle nationale.
Abdelghani Chebani de la direction du festival, a estimé que l’organisation de cet événement constitue un grand pas sur la voie de la promotion du patrimoine culturel de la ville de Chemaia et les zones limitrophes aux niveaux architectural, artistique et folklorique.
Dans une déclaration similaire, il a ajouté que l’organisation de ce genre de manifestations constitue une initiative louable destinée à dynamiser l’économie locale, émettant le voeu de voir ce festival s’inscrire dans la durabilité.
Cette manifestation a été organisée en partenariat avec le Conseil de la région de Marrakech-Safi, et avec l’appui du site El Gantour relevant du Groupe OCP, la préfecture de la province d’El Youssoufia et les conseils communal et provincial, rappelle-t-on. Ce festival a été accueilli favorablement par les habitants de la zone, une occasion de renouer et faire revivre ce patrimoine historique, culturel et artistique ancestral, à même de contribuer au rayonnement de cette partie du territoire national.

Mercredi 5 Février 2020

Lu 1314 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif