Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Ligue arabe appelle à une action auprès du Conseil de sécurité

Pour arrêter l'agression israélienne contre le peuple palestinien


Libé
Jeudi 6 Juillet 2023

La Ligue arabe appelle à une action auprès du Conseil de sécurité
Le Conseil de la Ligue des Etats arabes a appelé à une action arabe urgente à travers des visites, des contacts et l'envoi de messages conjoints et bilatéraux de haut niveau au Conseil de sécurité et aux centres de décision internationaux, dans le but de mettre en œuvre les résolutions internationales relatives à l'arrêt de toutes les formes d'agressions israéliennes contre le peuple palestinien et d'assurer sa protection internationale.

 Dans la résolution qui a sanctionné les travaux de sa réunion d'urgence tenue ce mardi au Caire au niveau des délégués permanents, le Conseil a affirmé qu'au cas où le Conseil de sécurité ne serait pas en mesure de jouer son rôle et d'assumer ses responsabilités dans le maintien de la paix et la sécurité internationales, il envisage de s’adresser à l'Assemblée générale des Nations unies pour reconvoquer la 10ème session extraordinaire d'urgence afin d'adopter les décisions visant à arrêter l'agression israélienne contre le peuple palestinien, mettre en œuvre les résolutions des Nations unies relatives à la protection internationale du peuple palestinien et accorder à l'État de Palestine le statut de membre à part entière de l'ONU.
 Le Maroc était représenté à cette réunion par Ahmed Tazi, ambassadeur du Maroc en Egypte et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue arabe.

 Le Conseil a appelé à une action arabe urgente, y compris par l'intermédiaire du comité ministériel arabe à composition non limitée chargé par le sommet arabe d'agir au niveau international pour fournir une protection internationale au peuple palestinien, dans le but de lancer une action diplomatique arabe urgente et intensive, notamment par le biais des conseils d'ambassadeurs arabes et des missions de la Ligue arabe.

 Il s’agit également de communiquer par les voies officielles avec les membres permanents du Conseil de sécurité et les centres de décision internationaux, pour exprimer la volonté arabe à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à l’occupation israélienne et à toutes ses politiques, pratiques et mesures agressives contre le peuple palestinien, a-t-on poursuivi.

 Par ailleurs, le Conseil a exhorté la communauté internationale à participer à la protection des civils palestiniens et à élaborer un mécanisme pratique et efficace pour mettre en œuvre les résolutions pertinentes de l'Assemblée générale, comme il a appelé le Secrétaire général des Nations unies à mettre en œuvre des mesures pratiques efficaces pour protéger les civils palestiniens.

 Il a appelé les Parties contractantes à la quatrième Convention de Genève à assumer leurs responsabilités et à assurer le respect et l'application de la Convention dans le territoire occupé de l'État de Palestine, y compris Al Qods-Est, en mettant fin aux crimes israéliens et aux violations du droit international humanitaire et du droit international des droits de l'Homme.

 Il a, de même, affirmé son soutien à toutes les mesures, procédures et décisions prises par les dirigeants palestiniens pour faire face aux agressions israéliennes continues contre le peuple palestinien, y compris l'agression israélienne contre la ville et le camp de Jénine.

 Le Conseil a également réitéré le caractère central de la cause palestinienne pour l'ensemble de la Nation arabe et son soutien aux droits inaliénables du peuple palestinien, notamment le droit à l'autodétermination, au retour et à l'indemnisation des réfugiés palestiniens, le droit de créer l'État indépendant et souverain de Palestine dans les frontières du 4 juin 1967, avec Al Qods-Est comme capitale, ainsi que le droit légitime de défense face aux agressions israéliennes qui visent leurs vies, leurs lieux sacrés et leurs biens.

 Il a, en outre, mis l’accent sur la protection de la mosquée bénie Al-Aqsa sur toute sa superficie de 144.000 mètres carrés, en tant que lieu de culte réservé aux musulmans, et le rejet des incursions israéliennes, des fouilles de judaïsation dans l’enceinte et des tentatives de changer son statut historique et juridique.


Lu 318 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p