Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


La HACA au SIEL: Déclaration de Marrakech pour la lutte contre les violences faites aux femmes

Pour sensibiliser les jeunes aux stéréotypes de genre dans les médias


Libé
Dimanche 12 Juin 2022

Dans le cadre de ses engagements au titre de la Déclaration de Marrakech pour la lutte contre les violences faites aux femmes, initiée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle a organisé le 11 juin 2022, au Salon International de l’Edition et du Livre (SIEL), un atelier de sensibilisation à l’attention de plusieurs groupes d’enfants et de jeunes pour les inciter à développer leur sens critique vis-à-vis des contenus médiatiques discriminatoires à l’égard des femmes.

Cet atelier fait partie d’une série d’autres rencontres organisées autour de la même thématique dans le cadre des activités du stand tenu par l’instance au Salon pour sensibiliser les enfants à la représentation de l’égalité entre les hommes et les femmes dans les médias.

Au cours de l’atelier, les enfants participants ont été invités à écouter et à visionner une sélection d’extraits de programmes radiophoniques et télévisuels et de contenus numériques, dans le but de tester leur capacité à repérer et identifier des stéréotypes basés sur le genre. L’occasion leur a été également offerte de partager leurs réactions concernant les contenus jugés problématiques et de proposer des idées d’amélioration  susceptibles de représenter une narration alternative à la représentation inéquitable des hemmes et des femmes.

Les différents ateliers animés par les cadres de la HACA ont été également l’occasion d’informer les enfants participants sur les missions de la Haute Autorité, les valeurs des droits et les principes démocratiques auxquels les médias doivent adhérer, en particulier ceux liés à la lutte contre les discours de haine, la stigmatisation et les stéréotypes fondés sur le genre, la protection du jeune public, le respect de la dignité humaine,  la protection des usagers des médias contre la désinformation...

L’atelier organisé le samedi 11 juin a connu une forte affluence du jeune public et s’est déroulé en présence de Mme Latifa Akharbach, Présidente de la Haute Autorité pour la Communication Audiovisuelle, M. Benaissa Assloun, le Directeur Général et de Mme Amina Oufroukhi, Coordinatrice Générale de la Déclaration de Marrakech pour la lutte contre les violences faites aux femmes.

La Déclaration de Marrakech pour la lutte contre les violences faites aux femmes, signée par la HACA et par plusieurs ministères et institutions publiques, constitue un nouveau cadre de mobilisation collective contre le fléau de la violence à l’égard des femmes en adoptant une approche préventive et en établissant une politique d’engagements intégrés et complémentaires.

Dans le cadre de ses engagements au titre de la Déclaration de Marrakech, la HACA a développé plusieurs actions pour promouvoir la contribution des médias à la construction de représentations collectives respectueuses des principes des droits des femmes et des valeurs démocratiques de parité et d’égalité citoyenne.

Bouillon de culture


Interdiction
Le Centre Cinématographique marocain (CCM) a décidé de ne pas accorder une autorisation au film "The Lady Of Heaven" (la Dame du paradis) de son réalisateur Eli King et son auteur Yasser Al Habib et d’interdire sa projection commerciale ou culturelle dansle territoire national.

Dans un communiqué, le CCM précise que cette décision intervient suite à la position du Conseil supérieur des oulémas qui a l’insigne honneur d’être présidé par S.M le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, descendant du Prophète, du samedi 11 juin 2022 condamnant fermement le contenu de ce film, qui est contraire aux constantes du Royaume du Maroc définies dans la Constitution.

Les services compétents dans le Royaume ont l'habitude d'autoriser les œuvres cinématographiques et audiovisuelles qu’elles soient tournées à l’intérieur du territoire national ou à l’étranger pour les importer du pays de production et les distribuer sur les salles de cinéma à l’intérieur du territoire national, dans le respect total des textes législatifs et réglementaires régissant le secteur cinématographique au Maroc, si elles ne sont pas contraires aux constantes et aux sacralités du Royaume, rappelle le communiqué.

Exposition 

La Villa des Arts de Conakry organise en partenariat avec l'Ambassade du Royaume du Maroc en Guinée, du 11 juin au 31 juillet 2022, l'Exposition collective "Regards d'Afrique", avec la participation d'artistes marocains et d'Afrique.
 "Regards d'Afrique" se veut un rendez-vous artistique annuel où exposent à chaque édition des artistes du continent africain connus et émergents.


Pour cette édition, la manifestation culturelle se propose de parcourir et de mettre à l'honneur l'énergie créative de quatre artistes à savoir Chater Nourreddine et Hamraoui Yousra du Maroc, Francis Nicaise Tchiakpe du Bénin et Ibrahima Barry de la Guinée, indique-t-on auprès de la Représentation du Maroc à Conakry.
 Tous ces artistes partagent le même engouement pour la diversité et la multiplicité des influences du continent africain, ajoute la même source.


Depuis sa création en juin 2021, la Villa des Arts de Conakry a organisé deux expositions collectives, la troisième sera inaugurée le 11 juin courant. Elle a exposé les œuvres de 14 artistes guinéens et cinq artistes étrangers vivant en Guinée et ambitionne d'organiser chaque année cinq grandes expositions et des événements culturels.


Dans le cadre de sa mission de transmission, la Villa des Arts de Conacry organise toute l'année des ateliers artistiques pour enfants et adultes et accueille les élèves des écoles, lycées et universités.



Lu 980 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >