Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Gambie réitère sa position en faveur de la marocanité du Sahara

Convergence de vues à tous les niveaux entre Rabat et Banjul



La Gambie réitère sa position en faveur de la marocanité du Sahara
Le Maroc et la Gambie partagent une convergence de vues à tous les niveaux, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères de la Gambie, Mamadou Tangara. Dans un point de presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, le responsable gambien a souligné que les deux pays se soutiennent mutuellement et de façon concrète dans l'ensemble des foras internationaux. Il a, par ailleurs, tenu à transmettre les remerciements et la gratitude du Président Adama Barrow à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour tout le soutien que le Maroc apporte à la Gambie.

Pour sa part, Nasser Bourita a relevé qu'au-delà des liens historiques des deux pays et du soutien indéfectible et réciproque qui s'opère depuis leurs indépendances respectives, le Maroc et la Gambie partagent une convergence de vues totale au niveau de leur sous-région, ainsi que sur les questions d'ordre continental.

"Notre relation est ancienne, mais toujours renouvelée notamment depuis la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Banjul", a-t-il soutenu, notant qu'après cette visite, une dynamique s'est installée dans les relations bilatérales, avant d'être renforcée au lendemain de l'élection du Président gambien Adama Barrow, qui a "donné une forte impulsion à cette relation". "Nos relations sont basées sur un cadre juridique solide, fort d'une vingtaine d'accords, sur des échanges réguliers et sur une volonté de donner un contenu économique à nos rapports", a fait savoir le ministre marocain. "La rencontre d'aujourd'hui nous a permis de nous mettre d'accord sur la tenue de la troisième commission mixte à Banjul au début de l'année prochaine, et de lancer la préparation du prochain Forum économique, en vue d'imprimer une plus forte impulsion à la dimension économique de ces relations». Les questions régionales et internationales ont également été à l'ordre du jour de ces entretiens, notamment la situation en Afrique de l'Ouest et en Afrique du Nord, avec une convergence parfaite des analyses et des points de vue, a dit Nasser Bourita. La Gambie a, depuis son indépendance, toujours maintenu la même position "sans ambiguïté" en faveur de la marocanité du Sahara, a également affirmé, jeudi à Rabat, le ministre gambien des Affaires étrangères, Mamadou Tangara lors du point de presse avec Nasser Bourita, en rappelant que son pays "a eu l'honneur et le plaisir d'être le premier à ouvrir un consulat à Dakhla".

Compte tenu de la crise sanitaire imposée par la pandémie du Covid-19, la Gambie n'a pu installer son consul, qui a déjà occupé les postes d'ambassadeur au Maroc et en France, mais celui-ci sera à Dakhla dès la semaine prochaine, a-t-il précisé.

De son côté, Nasser Bourita a relevé que la Gambie a toujours adopté une position sans ambiguïté sur la marocanité du Sahara, rappelant l'engagement du président Adama Barrow, avec le soutien actif de Mamadou Tangara, dans les enceintes régionales et internationales en faveur des combats diplomatiques du Maroc, notamment au sein de l'Union africaine. Lors de leur rencontre, Nasser Bourita et Mamadou Tangara ont procédé à la signature d'un mémorandum d'entente et de coopération dans le domaine de la formation diplomatique, en plus d'une déclaration commune d'intention sur la coopération dans le domaine de la santé. Cette déclaration d'intention prévoit la consolidation de la coopération entre les deux pays dans le secteur de la santé et fixe les actions de coopération bilatérale à développer dans ce domaine. Ces actions s'articulent notamment autour du renforcement des capacités des professionnels de la santé dans différents domaines et autour du partage d'expertise.

Libé
Vendredi 13 Novembre 2020

Lu 240 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >


Flux RSS