Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Déclaration de Marrakech pose un "fondement très solide" pour les pays méditerranéens

Fin des travaux de la cinquième réunion ministérielle de l'UpM sur l’emploi et le travail


Libé
Samedi 15 Juillet 2023

La Déclaration de Marrakech, qui a sanctionné les travaux de la cinquième réunion ministérielle de l'Union pour la Méditerranée (UpM) sur l'emploi et le travail, qui s'est tenue en mai 2022, a posé un ''fondement très solide'' pour les pays du pourtour méditerranéen, a souligné, mercredi à Madrid, le commissaire européen à l'emploi et aux droits sociaux, Nicolas Schmit.

''La Déclaration de Marrakech a posé un fondement très solide dans un certain nombre de domaines cruciaux pour tous les pays de la Méditerranée, qui sont l'éducation, l’emploi, l’inclusion des jeunes, la lutte contre la pauvreté et la création de l’emploi'', a relevé M. Schmit dans une déclaration à la MAP, en marge d’une réunion de haut niveau sur les compétences, organisée du 11 au 13 juillet par l’Union pour la Méditerranée (UpM) et l’Union européenne (UE).

Les conclusions de la Déclaration de Marrakech, qui appellent à relever les défis en matière d’emploi et d’employabilité pour les personnes les plus vulnérables, en particulier les jeunes et les femmes, constituent ''des acquis importants'' pour édifier un avenir meilleur, a fait remarquer le commissaire européen.

Dans ce sens, M. Schmit a indiqué que la réunion de Marrakech a été ''le fer de lance'' pour adopter des initiatives et des mesures importantes dans le domaine de l’emploi et de la formation.

Ainsi, il a précisé que la rencontre de haut niveau de Madrid ''se construit autour des acquis de la Déclaration de Marrakech, qui a renforcé une prise de conscience très forte des deux rives de la Méditerranée sur la nécessité d’intensifier notre coopération et l’importance du rôle crucial joué par les jeunes qui représentent un avenir et un potentiel énormes''.

Les travaux de la réunion de haut niveau sur les compétences s'articulent autour de trois panels axés sur l'investissement dans les compétences, le soutien aux transitions (verte, démographique et numérique) et l'anticipation de l'avenir du travail.

L'événement rassemble un large éventail de partenaires et de parties prenantes pour échanger des idées, des expériences et des bonnes pratiques, afin de répondre aux opportunités et aux défis actuels en matière et de développement des compétences dans un marché du travail en constante évolution. Il vise à recueillir, discuter, évaluer et diffuser les expériences et les bonnes pratiques, notamment en matière de soutien à la création d'emplois décents, de systèmes d'éducation et de formation de qualité, de compétences et d'employabilité.


Lu 573 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Février 2024 - 13:28 En avant toute !

Samedi 24 Février 2024 - 08:47 Femmes et avenir du socialisme

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p