Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Côte d’Ivoire affirme que le plan d’ autonomie est conforme au droit international


Devant le Comité des 24 de l’Assemblée générale de l’ONU, la Côte d’Ivoire a affirmé lundi que l’initiative marocaine d’autonomie, en tant que solution à la question du Sahara, est conforme au droit international, aux résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations unies. "La Côte d’Ivoire salue les efforts du Maroc, notamment son initiative d’autonomie au Sahara visant à parvenir à une solution politique négociée et mutuellement acceptable, basée sur le réalisme, telle que recommandée par les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité", a souligné devant le Comité, l’ambassadeur représentant permanent adjoint de la Côte d’Ivoire à l’ONU, Ibrahima Toure. Il a également affirmé que son pays "apprécie" le nouveau modèle de développement au Sahara lancé en 2015 et devant conduire à "l’autonomisation politique, économique, sociale et culturelle" des habitants de cette région, tout en saluant les efforts du Maroc visant à promouvoir les droits de l’Homme au Sahara, ainsi que ses actions en faveur d’un large accès des populations locales au vaccin contre la Covid-19. "Toutes ces actions témoignent de la crédibilité de l’initiative de large autonomie au Sahara présentée par le Maroc, et à laquelle la Côte d’Ivoire réitère son ferme soutien", a déclaré le diplomate. Il a de même renouvelé le plein soutien de son pays au processus politique exclusivement onusien mené sous les auspices du Secrétaire général, tout en se félicitant des "avancées notables" enregistrées par l’ancien Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara, Horst Kholer, dont les bons offices ont permis notamment la tenue de deux tables rondes, en décembre 2018 et mars 2019 en Suisse, avec la participation de l’Algérie, du Maroc, de la Mauritanie et du Polisario. "Mon pays reste par conséquent optimiste quant à l’engagement exprimé lors des deux premières rencontres en Suisse par les parties prenantes à participer à une troisième, dans le même format, en vue d’approfondir le débat sur les éléments de convergence", a dit le représentant ivoirien. Et de noter que dans cette perspective, la nomination d’un Envoyé personnel du Secrétaire général est vivement souhaitée afin de poursuivre et de consolider la dynamique positive enclenchée par son prédécesseur. "Ma délégation estime en effet qu’il est nécessaire, dans l’intérêt des parties et des Etats de la région, que les négociations sur le différend du Sahara se poursuivent et aboutissent à une solution juste et durable, qui tire sa légitimité internationale des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies", a-t-il poursuivi. "Cette solution politique que nous appelons de tous nos vœux constitue le chemin vertueux qui devrait conduire au règlement pacifique de ce différend régional de longue date. Elle devrait contribuer au renforcement de la coopération entre les Etats membres de l’Union du Maghreb arabe, à la stabilité et à la sécurité de la région du Sahel, sans compter ses retombées en matière de développement socio-économique de cette zone et de bien-être de ses populations", a-t-il précisé. Le diplomate ivoirien a ainsi soutenu les appels pressants du Secrétaire général de l'ONU à toutes les parties, afin qu’elles s’abstiennent de toutes actions de nature à entraver le trafic commercial et civil, et a salué à cet effet l’action pacifique menée par le Maroc le 13 novembre 2020, en vue d’assurer la libre circulation dans le passage d’El Guerguarat.

La Dominique réitère son soutien à l’initiative marocaine d'autonomie

La Dominique a affirmé, lundi devant le Comité des 24 de l'ONU, que grâce aux efforts du Maroc en matière d’investissements économiques et de développement des infrastructures, le Sahara s’est transformé en "région prospère". La population du Sahara bénéficie, à l'instar des autres parties du Maroc, des grands projets d'investissements, a affirmé la représentante permanente de la Dominique à l’ONU, ajoutant que son pays "se réjouit des investissements qui visent à améliorer les conditions de vie des populations du Sahara et leur autonomisation". Le pays des Caraïbes a également salué les "progrès notables" du Royaume dans le domaine des droits de l'Homme, notamment le renforcement du rôle des Commissions régionales du Conseil national des droits de l'Homme à Laâyoune et Dakhla, la coopération bilatérale avec le Haut-commissariat aux droits de l'Homme, et les procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme, rappelant que ces avancées ont été saluées par le Conseil de sécurité dans ces différentes résolutions. La représentante de la Dominique a exprimé, à cette occasion, le "plein soutien" de son gouvernement à l’initiative marocaine d'autonomie, qui vise à résoudre définitivement le différend régional autour du Sahara marocain "pour le bien-être de toute la région". "En mettant cette initiative sur la table, le Maroc a pleinement assumé ses responsabilités en réponse aux appels répétés du Conseil de sécurité pour une solution politique réaliste, pragmatique, et durable, basée sur le compromis", a estimé la diplomate.

Soutien d’Antigua-et-Barbuda à une solution politique de compromis à la question du Sahara

Antigua-et-Barbuda a exprimé, lundi devant le Comité des 24 de l'Assemblée générale de l’ONU,son soutien à une solution politique de compromis à la question du Sahara marocain dans le cadre du processus politique sous les auspices exclusifs des Nations unies. "Mon pays soutient le processus politique en cours,mené sous les auspices exclusifs du Secrétaire général des Nations unies, visant à parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique, durable et de compromis au différend régional sur le Sahara, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité, notamment la résolution 2548, adoptée le 30 octobre 2020, qui demande au prochain Envoyé personnel de reprendre là où l'ancien Envoyé personnel,Horst Köhler, s'est arrêté", a déclaré l’ambassadeur d’Antigua-et Barbuda à l’ONU, Walton Webson. Il a également dit que son pays encourage l'impulsion donnée au processus politique parle Secrétaire général de l'ONU, notamment parla tenue de deux tables rondes à Genève qui ont réuni le Maroc, l'Algérie, la Mauritanie et le Polisario. "Nous voudrions rappeler à toutes les parties que le but du processus politique est de parvenir à une solution pragmatique et durable. Un tel processus devrait être façonné à partir d'un processus de compromis", a-t-il ajouté. L’ambassadeur a également tenu à souligner que, comme cela a été réitéré par une vingtaine de résolutions du Conseil de sécurité, "une solution politique à ce différend de longue date et une coopération renforcée entre les Etats membres de l'Union du Maghreb arabe contribueraient à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel". "Antigua-et-Barbuda appelle toutes les parties à continuer à faire preuve de volonté politique et à travailler dans une atmosphère qui favorise un dialogue continu afin de parvenir à une solution politique à ce différend", a-t-il encore dit. Walton Webson a, par ailleurs, tenu à féliciter le gouvernement du Maroc "pour ses réalisations dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, en particulier son programme de vaccination dans la région du Sahara".

Libé
Mardi 15 Juin 2021

Lu 124 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS