Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Commission parlementaire mixte Maroc-UE joue un rôle prépondérant dans le renforcement des relations bilatérales




Le co-président de la Commission parlementaire mixte (CPM) Maroc-Union européenne du côté marocain, Abderrahim Atmoun, a mis en avant, jeudi au siège du Parlement européen à Bruxelles, le rôle prépondérant de la commission dans le renforcement des relations bilatérales.
Intervenant lors d'une réunion de travail, M. Atmoun a souligné que "la CPM est devenue aujourd'hui un outil incontournable de la relation historique entre le Maroc et l’UE", mettant en relief les avancées réalisées par le Royaume en termes de droits humains et de démocratie, notamment le choix irréversible d’un Etat de droit et d’une démocratie inclusive.
Il a, par la même occasion, passé en revue le travail effectué au sein de la CPM depuis sa création en 2010 et le contenu de la 8ème réunion qui s'est déroulée en avril 2017 à Rabat.
Pour sa part, la co-présidente de la CPM du côté européen, Ayala Sander, s’est félicitée des avancées du Maroc et de son rôle important pour le maintien et le renforcement de la stabilité et de la sécurité dans la région.
Lors de cette entrevue, Mme. Sander a salué le leadership du Royaume en termes de prévention de la radicalisation, notamment à travers le travail effectué au sein de l’Institut Mohammed VI de formation des imams à Rabat.
La réunion a été, aussi, l'occasion pour la mise en place des binômes de travail au sein de la CPM, afin de conclure des recommandations lors de la prochaine réunion à Bruxelles, prévue en juin 2018, sur plusieurs thématiques, notamment les relations bilatérales dans le domaine politique, la promotion des échanges économiques et commerciaux entre le Maroc et l’UE et les droits de l’Homme, des femmes, de la jeunesse et autres enjeux sociétaux dont les questions migratoires, ainsi que la sécurité et la lutte contre le terrorisme dans la région.
Durant leur présence au siège du Parlement européen à Bruxelles, les membres de la partie marocaine de la CPM ont eu un entretien avec le vice-président du Parlement européen David Sassoli, au cours duquel le responsable européen a rappelé l’attachement de l’UE et du Parlement européen à ses relations privilégiées avec le Maroc et son Parlement.
La partie marocaine de la CPM était composée du vice-président de la Commission, Fouad Kadiri, et des députés membres de la Commission parlementaire mixte, Chaoui Bellasal du groupe du Rassemblement constitutionnel, Lahcen Sekkouri du groupe du Mouvement populaire, Mohamed Moukanif et Ibtissame Azzaoui du Parti authenticité et modernité.

Samedi 9 Septembre 2017

Lu 1077 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs