Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CGEM et l'IFC s'allient en faveur des start-up marocaines

Faciliter l'accès à de nouveaux marchés et l'internationalisation des offres




La CGEM et l'IFC s'allient en faveur des start-up marocaines
La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Société financière internationale (IFC), institution du Groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, s'allient pour soutenir les startups marocaines innovantes sélectionnées dans le cadre de l'initiative #SolidariTECH.
Ce partenariat vise à déployer les solutions proposées par ces startups dans des pays voisins tels que l'Algérie et la Tunisie et d'identifier de nouvelles synergies entre #SolidariTECH et les initiatives similaires menées dans la région du Maghreb, indique un communiqué de la CGEM.
Ainsi, ces startups bénéficieront d'un programme d'accompagnement spécifique et rapproché en faveur, notamment, du développement et de l’internationalisation de leurs offres, souligne la même source.
"Conscients de l'importance de la digitalisation et des startups innovantes dans notre économie et dans la lutte contre le Covid-19 en particulier, nos deux institutions joignent leurs efforts pour soutenir ces acteurs en leur facilitant l'accès à de nouveaux marchés et l'internationalisation de leurs offres", a déclaré le président de la CGEM, Chakib Alj, cité dans le communiqué, tout en se réjouissant de la qualité de la coopération entre l'organisation patronale et l'IFC.
Pour sa part, rapporte la MAP, le directeur d'IFC pour la région Maghreb, Xavier Reille, a expliqué que "dans le contexte actuel de la crise sanitaire du Covid-19, les startups peuvent apporter une réponse adéquate".
"Elles peuvent apporter de nouvelles solutions dans le domaine de la santé, de l'éducation ou encore du transport", a-t-il ajouté, notant que "les startups représentent le fer de lance d'un nouveau modèle de développement".
Dans le cadre de ce partenariat, la CGEM et l'IFC travailleront également pour l'identification des réformes prioritaires favorisant la promotion de la digitalisation au Maroc. La crise sanitaire actuelle offre une immense opportunité aux acteurs des écosystèmes digitaux, et l’IFC, qui dispose d’une longue expérience internationale dans l'accompagnement des réformes digitales, entend apporter sa contribution, poursuit le communiqué.
#SolidariTECH est une initiative citoyenne lancée par la CGEM, en partenariat avec le Moroccan Startup Ecosystem Catalysts (MSEC), pour accompagner l'élan de solidarité nationale de lutte contre la pandémie du coronavirus. Elle a mobilisé jusqu'à présent plus de 150 startups nationales ayant mis en place des solutions innovantes et agiles aux problématiques liées au Covid-19, au profit des citoyens, des entreprises et de l’Etat.
Organisation sœur de la Banque mondiale, IFC est la plus importante institution mondiale d'aide au développement dont les activités concernent exclusivement le secteur privé dans les marchés émergents. Elle collabore avec plus de 2.000 entreprises à travers le monde et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et de débouchés là où ils font le plus défaut.

Samedi 11 Avril 2020

Lu 490 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif