Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La BERD approuve sa stratégie pays pour le Maroc

Jeudi 28 Mars 2024

La BERD approuve sa stratégie pays pour le Maroc
Le conseil d'administration de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a annoncé, mercredi, avoir approuvé sa stratégie pays pour le Maroc pour la période 2024 - 2029, qui se concentrera sur le secteur privé, la croissance inclusive et la transition verte.

"L’adoption de la nouvelle stratégie constitue une étape clé pour la Banque et le Maroc. Elle orientera nos investissements et notre dialogue sur les politiques à mener au cours des cinq prochaines années, afin de favoriser une croissance économique inclusive et durable dans le pays," a affirmé le directeur de la BERD au Maroc, Antoine Sallé de Chou, cité dans un communiqué.

La nouvelle stratégie, qui porte sur des priorités clés identifiées de concert avec le gouvernement marocain, vise à soutenir le Maroc dans sa transition vers une économie tirée par l’investissement privé, qui s’inscrit dans le cadre de son nouveau modèle de développement, a indiqué l'institution, basée à Londres, rapporte la MAP.
La BERD utilisera à cette fin ses outils de financement et ses initiatives de conseil pour aider les entreprises marocaines et les PME à s’intégrer davantage dans les chaînes de valeur mondiales et à développer les marchés de capitaux.

"La Banque favorisera également une intégration régionale plus poussée et aidera le pays à consolider sa position de porte d’entrée vers l’Afrique", a souligné la même source, notant qu'en outre, la BERD assistera les autorités dans leur réforme globale des entreprises publiques et soutiendra le développement du programme prometteur de partenariats public-privé.

La stratégie accorde une attention particulière à ce que la croissance profite à tous, et notamment à l’inclusion économique des femmes et des jeunes, a fait savoir la BERD, assurant que grâce à ses programmes d’investissement et de dialogue sur les politiques à mener, la Banque s’efforcera d’améliorer l’accès des femmes et des jeunes entrepreneurs aux financements et aux conseils, ainsi que de réduire l’inadéquation des compétences.

L'institution œuvrera aussi à ‘’réduire les disparités régionales et à soutenir la mise en place de services liés aux infrastructures essentielles et d’opportunités économiques dans les régions touchées par le tremblement de terre du 8 septembre 2023’’.
Enfin, la nouvelle stratégie vise à accélérer la transition du Maroc vers une économie verte, en tirant parti de la dynamique positive du pays, a poursuivi la BERD.

Compte tenu de la nécessité de plus en plus urgente d’adopter une gestion efficace des ressources en eau, la Banque étudiera les possibilités de financer et de promouvoir des projets hydrauliques qui favorisent la conservation, améliorent la gestion de l’eau et s’attaquent au problème de la pénurie, a-t-elle précisé.

Sur sa voie vers la neutralité carbone, le Maroc bénéficiera d’un soutien dans les domaines de la transition énergétique, de la valorisation à grande échelle des énergies renouvelables et des mesures d’adaptation aux effets du changement climatique, a détaillé la Banque.

La nouvelle stratégie pays a été approuvée par le Conseil d’administration de la Banque à l’issue d’une période de consultation exhaustive. Elle prend en compte les commentaires des actionnaires, des autorités marocaines, du secteur privé et de la société civile, a indiqué la BERD.

Au cours de la période couverte par la stratégie précédente, la Banque a déployé 1,6 milliard d’euros pour aider le Maroc à réaliser son potentiel entrepreneurial avec un investissement de 730 millions d’euros dans des projets d’infrastructures clés et de 100 millions d’euros pour faire progresser le développement des marchés de capitaux, en plus de 700 millions d’euros alloués à la durabilité et à la commercialisation des services publics et des infrastructures.

Le Maroc est un membre fondateur de la BERD. Il est devenu un pays d’opérations de la Banque en 2012 et a, depuis, bénéficié de plus de 4,5 milliards d’euros d’investissements répartis sur 102 projets, dont 76% dans le secteur privé.
 

Libé

Lu 711 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe