Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'offensive des FDS contre l'EI reprend dans l'est de la Syrie

Plus de 200 terroristes évacués du camp de Yarmouk



Les Forces démocratiques syriennes (FDS) appuyées par la coalition internationale sous commandement américain ont annoncé mardi avoir relancé leur campagne visant à reprendre les derniers secteurs contrôlés par le groupe Etat islamique (EI) le long de la frontière avec l'Irak.
Les FDS, alliance de miliciens kurdes et arabes qui ont chassé depuis deux ans les djihadistes de vastes territoires dans le nord et l'est de la Syrie, dont leur ancienne capitale Rakka, avaient suspendu leur opération après l'offensive lancée en janvier par l'armée turque contre l'enclave kurde d'Afrin.
Des renforts avaient alors été envoyés en direction de ce territoire situé dans le nord-ouest du pays, ce qui a permis à l'EI alors en pleine déroute de se réorganiser et de lancer de nouvelles attaques dans la vallée de l'Euphrate.
«Nous avons réorganisé nos forces», a déclaré mardi Lilwa al Abdallah, porte-parole des FDS dans la province de Daïr az Zour.
«Nos forces héroïques vont libérer ces secteurs et sécuriser la frontière. Le soutien des forces irakiennes est bienvenu», a-t-elle ajouté.
Un responsable des FDS dans la région a fait état d'une coordination accrue avec l'armée irakienne pour éviter à l'une ou l'autre des forces d'avoir à franchir la frontière à la poursuite des djihadistes.
Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a promis la semaine dernière que la campagne contre l'EI allait reprendre de plus belle dans l'est de la Syrie.
Lors d'une audition devant la commission des forces armées au Sénat des Etats-Unis, il a indiqué que la France avait envoyé des membres des forces spéciales en renfort pour combattre les djihadistes.
Par ailleurs, les opérations d'évacuation des terroristes qui sévissaient dans le camp des réfugiés palestiniens de Yarmouk en Syrie se poursuivaient hier dans le cadre d'un accord d'échange et de libération de personnes prises en otages notamment dans la province d'Alep.
Selon l'agence Sana, 42 personnes enlevées au village d’Ichtabraq et 5 cas  humanitaires des deux localités de Kafraya et Fouaa sont arrivés hier matin au corridor d’al-Is au sud de la ville d’Alep, simultanément avec  l’évacuation de 200 terroristes environ avec leurs familles vers la  banlieue d’Idleb.
Cet échange intervient, selon la même source, dans le cadre de l’exécution  de la 1ère étape de l’accord sur l’évacuation des terroristes du camp de  Yarmouk et sur la libération des personnes enlevées d’Ichtabraq et de  celles assiégées dans les deux localités de Kafraya et Fouaa.  Le correspondant de Sana dans la banlieue sud d’Alep a confirmé l’arrivée,  au corridor d’al-Is, d’un autobus transportant à bord 42 personnes enlevées  de la localité d’Ichtabraq, dont la plupart sont des enfants et des femmes,  assurant qu’elles avaient été transportées aux hôpitaux d’Alep pour  s'enquérir de leur état de santé.  
Le correspondant a rapporté que les cinq cas humanitaires qui sont libérés  dans un état critique ont été accompagnés par une équipe de 18 personnes à  bord des ambulances du Croissant-Rouge arabe syrien. Ces personnes ont été blessées par les tirs des terroristes menées à l'aide  de roquettes contre les deux localités. Les images diffusées par l'agence  Sana sur l'arrivée de ces 42 otages relâchées montrent des personnes très  émues et affectées. Quant à l'évacuation des terroristes sévissant dans le camp de Yarmouk,  l'agence syrienne a cité la sortie de 5 bus transportant des dizaines de  terroristes, sous escorte assurée par l'armée syrienne.
Par ailleurs, les forces syriennes ont poursuivi hier leur offensive  militaire notamment dans le quartier Hadjar Asswed au sud de Damas, où  l'armée de l'air a effectué des frappes précises et intensives contre les  positions des groupes terroristes. L'agence Sana a indiqué également que les unités de l'infanterie  progressent parallèlement de manière notable sur plusieurs axes dans cette  zone.
Cette opération intervient après le contrôle définitif de la Ghouta  orientale et de la zone de Qalamoun.

Mercredi 2 Mai 2018

Lu 372 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS