Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’école pour l'égalité de genre : Atelier d'échanges et de réseautage




Un atelier d'échange et de réseautage entre des cadres éducatifs et des représentants de la société civile autour du projet ''écoles pour l'égalité de genre: lutte contre les discriminations envers les femmes et pour une société du bienêtre féminin et masculin" s'est ouvert, jeudi à l'Académie régionale d'éducation et de formation (AREF) de la région de Béni Mellal-Khénifra.
Réalisé par Amnesty International Maroc (AI Maroc) en partenariat avec l'ONG italienne ProgettoMondo-Mlal et en collaboration avec l'Académie régionale d'éducation et de formation, le projet, qui bénéficie de l'appui de l'Union européenne (UE), vise à contribuer à la diffusion et la promotion de la culture de l'égalité et de l’équité entre les femmes et les hommes à travers la valorisation du rôle du secteur éducatif par le renforcement des capacités du corps enseignant en tant que vecteur des valeurs d’égalité et d’équité dans 25 établissements scolaires de la province de Béni Mellal.
Dans une allocution de circonstance, le directeur de l'AREF de la région de Béni Mellal-Khénifra, Abdelmoumen Taleb, a salué les efforts déployés par les partenaires de l'académie en vue de réaliser ce projet, notamment pour renforcer les capacités, les connaissances et les compétences des cadres éducatifs et administratifs en matière d'approche afin de la consolider dans la pratique éducative quotidienne des établissements scolaires.
Il a mis l'accent sur l'importance de cet atelier qui a pour objectifs de favoriser le partage des expériences entre les cadres éducatifs et les acteurs associatifs, de développer les capacités des enseignants dans le domaine de l'animation pédagogique pour promouvoir l'égalité entre les deux sexes conformément aux orientations stratégiques du ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle visant à intégrer l'approche genre dans les manuels, les programmes et la vie scolaires.
Pour sa part, dans une allocution au nom de l'organisation AI Maroc, Touria Bouabid, a affirmé que ce projet, lancé en octobre 2016, s'inscrit dans le cadre du programme de l'organisation pour l'éducation aux droits de l'Homme initié en 1995 et du programme d'appui de l'UE à la mise en œuvre du plan gouvernemental pour l'égalité ''Ikram'' (2012-2016).
Ce projet, a-t-elle dit, vise, notamment à contribuer à diffuser et à renforcer les valeurs d'égalité et de parité entre les femmes et les hommes à travers la valorisation du rôle du secteur de l'éducation et de la formation au niveau de 25 établissements scolaires de la province de Béni Mellal, à approfondir les connaissances des enseignants en matière de droits de la femme et d'égalité entre les deux sexes, à leur permettre de s'informer sur les images stéréotypées, les dispositions discriminatoires à l'égard des femmes et à développer leurs capacités en matière d'animation pédagogique pour lutter contre les discriminations.
Prennent part à cet atelier une cinquantaine de cadres éducatifs de 25 collèges et lycées qualifiants de la province de Béni Mellal ainsi que des représentants d'associations actives dans le domaine.

Samedi 18 Février 2017

Lu 617 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés