Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’eau contribuera à endiguer la propagation du coronavirus

Le maintien des services d’eau et d’assainissement constitue une priorité dans la lutte contre la pandémie, selon COALMA




L’eau contribuera à endiguer la propagation du coronavirus
Le maintien des services d’eau et d’assainissement constitue une priorité dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) à l’échelle nationale et internationale, selon la Coalition marocaine pour l’eau (COALMA).
« L’eau est un facteur de prévention contre le Covid-19. Elle contribue et contribuera à endiguer cette pandémie », a soutenu l’organisation à but non lucratif dirigée par le Pr Houria Tazi Sadeq.
Convaincue que l’eau contribue à endiguer cette pandémie, déclarée en début d’année «urgence de santé publique de portée internationale» (USPPI) par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la plateforme appelle ainsi à assurer un accès pour tous à l’eau de manière ininterrompue et à veiller à mettre à la disposition des personnes en situation de précarité leurs besoins essentiels en eau.
En plus de protéger l’eau, le sol et l’air de l’usage et des impacts des produits désinfectants, COALMA recommande d’«éviter les gaspillages en eau en veillant à sa rationalisation» et de «soutenir des actions régulières de sensibilisation et de prévention qui intègre la dimension eau et environnement ainsi que la gestion des déchets ».
Tout en saluant d’une part la stratégie nationale et les mesures concrètes adoptées par les pouvoirs publics pour faire face à la pandémie et d’autre part les actions citoyennes spontanées, l’association souligne également « la nécessité de mettre à la disposition de tous, les moyens nécessaires pour se protéger efficacement et pour respecter les consignes et les règles d’hygiène », soulignant que l’eau demeure dans ce sens le moyen prioritaire.
La coalition attire en outre l’attention sur le lien étroit entre les mesures d’hygiène, l'eau et l'assainissement. A savoir : se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, nettoyer fréquemment les surfaces et les objets que l’on touche, désinfecter les lieux publics, etc.
Dans sa communication, la coalition insiste également sur la leçon apprise en ces temps de confinement faisant remarquer que « la terre se repose et reprend ses droits ».
A ce propos, elle estime que « nous devrions repenser nos relations et nos pratiques qui portent atteinte à l’environnement et aux ressources naturelles - dont l’eau - bases de notre économie ».
Outre l’importance de maintenir les services d’eau et d’assainissement, COALMA insiste sur « le rôle des professionnels de l’eau et de l’assainissement qui ne ménagent aucun effort pour maintenir la continuité du service tout en sensibilisant sur la maîtrise de la consommation et qui veillent à l’accessibilité à l’eau par les populations défavorisées ».
Enfin, pour revenir à une vie normale, l’ONG conseille vivement de « conjuguer nos efforts ; rester confinés et respecter les consignes ; exprimer nos solidarités ; retenir les leçons apprises de cette crise, notamment au niveau social et écologique ».
Par ailleurs, elle estime que la situation que nous vivons actuellement doit être mise à profit pour « réfléchir et construire une nouvelle culture en matière d’environnement, d’eau et de développement durable et de la mettre en œuvre ; construire un système de solidarité organisé, solide et pérenne ».
Positionnée comme une force de proposition auprès des parties prenantes de l’eau et de l’énergie, COALMA contribue à pérenniser, à valoriser et à utiliser d'une manière responsable voire durable la ressource et à lutter contre le changement climatique, peut-on lire dans son communiqué.
La plateforme, présidée par le Pr Houria Tazi Sadeq, œuvre à valoriser et à partager l'expertise marocaine en la matière. Elle compte au sein de son comité exécutif des dirigeants tels que Mohammed Fikrat, PDG de COSUMAR, Mohamed AlamouriI, président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural, respectivement vice-président et 2ème vice-président de COALMA.

Alain Bouithy
Lundi 4 Mai 2020

Lu 848 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif