Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’art pour combattre le terrorisme et l’extrémisme





Le 26 mars courant, 10 jeunes cinéphiles tétouanais âgés de 18 à 33 ans ont partagé sur la toile en libre accès leur second film documentaire intitulé « Filming in Jamâe Mezouaq ». Un film qui relate les aventures vécues lors de leur première expérience cinématographique : « Eyes on Tetouan ».
Issus du quartier Jamâe Mezouaq à Tétouan, tristement connu sous le nom “nid de terroristes”, ces jeunes passionnés ont choisi l’art et le cinéma pour nous faire découvrir leur vie, leurs expériences et pour nous faire voyager au cœur de leur quartier. Le résultat de cette aventure, premier film documentaire du groupe intitulé « Eyes on Tetouan », avait d’ailleurs été publié sur la toile le 18 mars, en libre accès également.
Ainsi on retrouve sur la page Facebook du groupe, nommée "Ibdaâte", deux créations filmiques de haut niveau, le film et le film du film, transmettant l’image d’un quartier bouillonnant de vie, d’aspirations, de rêves et d’optimisme.
Ces jeunes ont réussi le défi de faire entendre leur voix, grâce à leur talent et leur travail acharné. Avec plus de 5000 vues pour leur premier film et plus de 150.000 interactions notifiées sur leur page Facebook, c’est le tour des médias aujourd’hui de prendre part à leur démarche : Présenter, loin de toute propagande, le quartier Jamâe Mezouaq sous sa vraie image, un quartier comme tous les autres, portant son lot de sourires et de larmes.

Libé
Lundi 3 Avril 2017

Lu 331 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.