Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’aquaculture, un secteur prometteur pour la coopération Maroc-Australie




L’aquaculture, un secteur prometteur pour la coopération Maroc-Australie
L’aquaculture représente un secteur prometteur pour la coopération Maroc-Australie, a souligné, lundi à Melbourne (sud-est de l’Australie), la secrétaire d’Etat chargée de la Pêche maritime, Mme Mbarka Bouaida, appelant à saisir les opportunités offertes aux deux parties dans cette filière à haute valeur ajoutée.
“Compte tenu de l’importance de l’aquaculture, un des piliers les plus importants du plan Halieutis ciblant la valorisation des ressources halieutiques, cette visite en Australie revêt un intérêt particulier puisque le pays-continent dispose d’une remarquable expérience dans cette filière”, a souligné Mme Bouaida dans une déclaration à la MAP en marge d’une visite d’une délégation marocaine présidée par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, à la société Mainstream, le leader australien en technologies et systèmes d’aquaculture.
‘’Sur le marché australien, près de 60% des produits de la mer proviennent de l’aquaculture que le pays développe par d’énormes investissements en recherche et développement”, a fait remarquer la responsable marocaine, affirmant que l’Australie “jouit d’un savoir-faire incontestable sur lequel on peut compter pour développer cette nouvelle filière au Maroc’’.
Rappelant que la filière d’aquaculture au Royaume vise à atteindre une production de 200.000 tonnes par an à l’horizon 2020, Mme Bouaida a relevé que le Royaume a mis en place plusieurs plans pour le développement de la filière et lancé plusieurs manifestations d’intérêt, qui ont donné lieu à une sélection d’un nombre d’investisseurs marocains et étrangers.
“Il y a donc une opportunité à saisir dans cette filière pour créer de l’emploi et inscrire les ressources halieutiques dans un processus de durabilité et de valorisation”, a affirmé la secrétaire d’Etat.

 

Mercredi 6 Février 2019

Lu 346 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures