Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’appel conjoint de l’OSFI et de l’OFI

La commission de Benmoussa doit être à l’écoute des organisations féminines




L'Organisation socialiste des femmes ittihadies et l'Organisation de la femme istiqlalienne ont appelé le président de la Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement à écouter les organisations féminines qui se sont battues et se battent toujours pour la pleine citoyenneté des femmes.
Dans une déclaration conjointe, les femmes de l’Union socialiste des forces populaires et celles de l’Istiqlal ont fait part de leur grande fierté de l’histoire commune de militantisme des deux partis pour le recouvrement de l'indépendance du Maroc et la défense de son intégrité territoriale, et de leurs positions identiques dans la construction d’un Etat solide fondé sur des institutions élues fortes, des institutions partisanes et civiles efficaces et protectrices des droits de l'Homme. Elles ont également appelé à la liberté, à l'égalité des chances et à la justice sociale.
L’OSFI et l’OFI ont, par ailleurs, souligné leur fort attachement à la nécessité d'une révision complète des lois électorales pour garantir la parité et l'égalité au sein des institutions élues.
Les deux organisations ont également décidé de faire front contre tous les discours populistes, nihilistes qui créent de la frustration au sein de la société et contre la dépréciation du rôle des institutions élues, des partis, des syndicats et des acteurs de la société civile. Elles ont, en outre, souligné leur ferme volonté de rétablir la confiance des femmes dans des institutions fortes capables d'entreprendre des réformes profondes qui répondent aux aspirations de tout le peuple marocain.
Les femmes ittihadies et istiqlaliennes ont tenu à mettre en lumière leur décision d’établir une Commission nationale de coordination entre les deux organisations et d'unifier leurs démarches et leurs efforts pour défendre les causes nationales et les droits des femmes conformément à la Constitution et aux pactes internationaux ratifiés par le Maroc. Elles ont enfin exprimé leur soutien à tout travail conjoint entre les deux partis pour unifier leurs efforts au service de la patrie et du peuple marocain.

Jeudi 13 Février 2020

Lu 988 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif













Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com