Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'anniversaire de la supercherie dans les camps de la honte

Cinquante longues années d' une vile exploitation perpétrée par des commanditaires intéressés et des pantins sans vergogne


Mourad Tabet
Dimanche 21 Mai 2023

L'anniversaire de la supercherie dans les camps de la honte
En mai 1973, une organisation séparatiste et terroriste a vu le jour. Il s’agit du Polisario qui a pris en otage, sous l’instigation des caciques du régime algérien, la région maghrébine et brisé le rêve des mouvements de libération nationale de construire un Maghreb des peuples.
 
Projet chimérique
 
50 ans après, le projet séparatiste porté par le Polisario, et soutenu militairement, financièrement et diplomatiquement, est tombé à l’eau. Et tout le monde sait que le Polisario et l’Algérie ont exploité ce projet séparatiste chacun pour servir ses propres intérêts.

L’Algérie postcoloniale s’est approprié ce projet -qui était en fait un projet colonialiste visant le morcellement du Maghreb- pour servir ses visées hégémoniques. Il y a quelques jours, un document de la CIA, déclassifié en novembre 2012 et publié récemment, a dévoilé les desseins de la junte militaire algérienne en soutenant le projet chimérique du Polisario. La raison apparente de l'Algérie pour soutenir le Polisario est « le principe de l'autodétermination », mais les vraies raisons sont autres. L’une d’entre elles est celle d’affaiblir le Maroc pour qu’elle règne en maître dans la région.

« Cela reviendrait à priver le Maroc des ressources économiques importantes du territoire et à contrecarrer les efforts marocains visant à restreindre l'accès futur de l'Algérie à l’Atlantique. Boumediene, en bref, s'oppose à l'assimilation marocaine du Sahara parce qu'elle remettrait en cause les aspirations de l'Algérie à la domination en Afrique du nord », lit-on dans ce document publié par nos confrères de Maroc Hebdo.
De plus, la junte algérienne instrumentalise le projet séparatiste pour occulter la crise de légitimité du régime d’Alger et s’approprier les revendications légitimes et démocratiques du peuple algérien.
 
Fonds de commerce juteux
 
Les dirigeants séparatistes, quant à eux, ont instrumentalisé une cause perdue pour s’enrichir au détriment de la population sahraouie qui croupit depuis 50 ans dans la misère dans une prison à ciel ouvert nommée camp de Tindouf sur le sol algérien.

Récemment, le politologue et écrivain franco-suisse, Jean-Marie Heydt, a critiqué le scandale du "détournement systématique" des aides humanitaires destinées aux populations des camps de Tindouf par les dirigeants du Polisario avec la complicité bien évidemment des généraux algériens. Tous les deux ont fait de la question du Sahara un fonds de commerce juteux.

Dans une tribune publiée sur "Maglor.fr", média des Maghrébins du monde, Jean-Marie Heydt a affirmé que le Programme alimentaire mondial a « documenté de manière irréfutable le détournement et la vente de denrées alimentaires issues des aides humanitaires dans les marchés de la ville algérienne de Tindouf, en dehors des camps, ainsi que dans des pays voisins, au moment où la population des camps vit dans des conditions indignes, marquées par la sous-nutrition chronique, notamment parmi les femmes et les enfants ».
 
Accointances avec les groupes terroristes
 
Par ailleurs, le Polisario est devenu un vrai danger pour toute la région. Ses liens et accointances avérés avec les groupes terroristes dans la région du Sahel sont une source de préoccupation majeure pour la région maghrébine et pour l’Europe. 

En février dernier, le quotidien allemand «Die Welt» a dévoilé un scandale de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme dans lequel sont impliqués le Polisario et le Hezbollah. «Citant des enquêtes financières, des rapports de la Garde civile espagnole et des experts du terrorisme, le quotidien a révélé les récents accords et transactions financières à grande échelle entre la milice du Polisario et un réseau du Hezbollah spécialisé dans le blanchiment d'argent par le biais du système ''Hawala'', qui transfère de l'argent à travers un mécanisme de compensation informel entre les nœuds de change. Une fois que l'argent sale est injecté dans le système financier officiel, le Hezbollah transfère de la valeur à ses clients criminels en achetant et en vendant des biens en utilisant des techniques classiques de blanchiment d'argent ».

Et le quotidien allemand d’ajouter que les enquêteurs ont découvert des transferts d'argent illégaux entre de nombreux pays européens, dont l'Allemagne, la Belgique, la France et la Grande-Bretagne, ainsi que les Etats du Golfe d’une part et  les camps de Tindouf de l’autre.

La responsabilité de la junte militaire algérienne est évidente. C’est pour cette raison que l'ancien procureur général américain de l’Etat de l’Arizona, Mark Brnovich, a récemment appelé à infliger des sanctions contre l’Algérie à cause de son soutien à cette organisation terroriste. Il s’est exprimé dans une tribune publiée sur les colonnes du Washington Times.

«Avec les preuves de plus en plus nombreuses à l'Algérie pour son soutien au front Polisario, il est temps que les Etats-Unis désignent également l'Algérie pour ce qu'elle est: un État parrain du terrorisme», a écrit Mark Brnovich dans une tribune publiée sur les colonnes du Washington Times.

Mourad Tabet


Lu 977 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p