Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ambassadeur de Norvège impliqué dans le kidnapping d’enfants : Khalid Sekkah décide de saisir la justice


Amina Salhi
Vendredi 7 Août 2009

L'ambassadeur de Norvège impliqué dans le kidnapping d’enfants : Khalid Sekkah décide de saisir la justice
La grogne de Khalid Sekkah monte et s'organise. Fort de la position intransigeante du ministère des Affaires étrangères et du soutien invétéré des organisations de la société civile et de la presse nationale, l'athlète marocain affirme vouloir prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de récupérer ses enfants kidnappés avec l'aide de l'ambassadeur norvégien établi à Rabat.
Khalid Sekkah, qui a donné un point de presse mercredi à Rabat en vue de jeter toute la lumière sur ce dossier digne d'une saga d'horreur à la hollywoodienne, s'apprête en effet à poursuivre en justice devant les tribunaux internationaux l'ambassadeur de la Norvège au Maroc, dont il affirme détenir les preuves tangibles de son implication directe dans ce méfait. « Le représentant de la Norvège au Maroc a agi en vrai chef de gang, quand il a kidnappé mes enfants et les a fait sortir du Maroc dans des conditions obscures et illégales sans aucun respect pour son statut de diplomate », a-t-il indiqué lors de cette très médiatisée rencontre.
Plus encore, celui qui vient d'être lésé dans son droit parental, affirme que le mis en cause «  a géré et organisé personnellement l'opération du départ illégal des enfants mineurs lors d'une opération à caractère mafieux, sans se soucier ni de leur sécurité ou encore de leur intégrité physique».
Cette dernière tentative réussie n'était pas la première, a-t-il dit. « L'ambassadeur a tenté depuis son arrivée de kidnapper mes enfants. Il est même allé jusqu'à investir les locaux de leur école leur causant dérangement et instabilité comme le reconnaît le directeur de l'école lui-même, dont la vigilance a réussi à déjouer les plans du diplomate norvégien », poursuit Khalid Sekkah en condamnant au passage toute la campagne médiatique lancée contre sa propre personne. Ce dernier a été en effet qualifié par la presse norvégienne de  « dangereux malfaiteur qui a kidnappé ses enfants ». Il n'en est rien, ajoute sans détour, l'athlète marocain qui brandit un document officiel émis par la Norvège qui atteste que la famille Sekkah, maman et enfants compris, se sont déplacés en toute légalité pour vivre au Maroc, du fait des engagements professionnels du papa. Ce n'est que quelques mois après leur installation au Maroc, que les problèmes ont commencé à fuser de toutes parts. Divergence au niveau de l'éducation des enfants certes, mais c'est surtout un différend au sujet d'un local acquis au Norvège par Khalid Sekkah, qui s'est retrouvé comme par enchantement inscrit au nom de son épouse, qui est la goutte qui a fait déborder le vase et signé l'échec de ce mariage mixte. Le divorce a été prononcé en Norvège puis à Rabat. Deux décisions de la justice distinctes dont la première a accordé la garde des enfants à la mère, alors que le juge de la famille marocaine a logiquement accordé la garde de Tarek et de Salma à leur père, comme le souligne Khalid Sekkah. C'est à ce stade des décisions prononcées par les tribunaux de première instance de la Norvège et du Maroc que l'enlèvement a eu lieu, sachant que le lieu de résidence officiel de la famille Sekkah est au Maroc. De plus, ajoute celui qui a écopé de deux mandats d'arrêt internationaux, dont le premier a été classé à Fès, « je n'ai reçu aucun jugement par écrit, me demandant de remettre les enfants à leur mère ».
Enfin, Khalid Sekkah déplore l'implication des enfants dans ce conflit familial aux dépens de leur intérêt personnel, rejetant par la même occasion toutes les allégations sur les prétendues maltraitances qu’il aurait fait subir à ses enfants. « Vous n'avez qu'à consulter leur relevé scolaire. Des enfants instables et maltraités n'auraient jamais obtenu des résultats aussi bons », a-t-il dit en guise de preuve. Affaire à suivre.  


Lu 3379 fois


1.Posté par amine le 08/08/2009 08:02
skah a donné des médailles au maroc et haussé haut le drapeau rouge et vert .
C'est au maroc de rendre ses enfants et sa fierté à ce champion et à la patrie aussi; quitte à rompre les relations diplomatiques .

2.Posté par T.Ben le 08/08/2009 12:04
Faut savoir la vrai réalité de cette histoire.
Que disent les enfants et leur choix avant tout
Quelle est la version de la mere?
Leure nationalite?
Rompre la relation diplomatique à cause d un conflit conjugal ne se fait pas.
Les interets du pays sont plus valeureux que ceux d´un citoyen.


3.Posté par Tumert Fuentes le 11/08/2009 06:46
Depuis quand un citoyen sujet est abondonné à lui même pour intenter un procés à un Etat étranger? Depuis quand un Etat souverain reste passif quand son integrité territoriale est violée et ses citoyens son kidnapés? La réponse est simple, jamais et nul part ne peut y arriver sauf au Maroc. L'actuel gouvernement Norvégien a dejà dépassé les bornes par son soutien moral et financier au Polisario. On se demande jusqu'où le gouvernement Norvegien peut y aller avec ces attitudes arrogantes et quand est-ce que le gouvernement Marocain va- t-il se conduire comme un gouverment digne et souverain pour deffendre ses citoyens et son territoire? Imaginez si le Maroc avait agi de la sorte en finançant le mouvement des Samers (les Lapons), pas seulement l'ambassadeur du Maroc serait accusé de vilaine ingérence voire de terrorisme, mais tout le corp diplomatique serait declaré persona non grata et refoulé du pays comme des voyous. Une chose est certaine, le gouvernement marocain aurait agi differement si le pays concerné qui a commis cet acte maffieu était l'Algerie ou bien l'Iran, alors là les ambassadeurs auraient éte renvoyés tout de suite chez eux et c'est fini, khlass. En attendant le Maroc est fière de sa lampe rouge qui n'a rien a envier a une maison close, qu'ant a la presse nationale dont le devoir est d'être une presse vigile et investigatrice, demeure complice soit par peur ou soit par indiference.Bien a vous.Tumert Fuentes.

4.Posté par Tumert Fuentes le 12/08/2009 07:59
Khalid dans le royaume des tomates

Comme la plupart des lecteurs Marocains, j'ai lu presque tous les articles de la presse Marocaine sur l'affaire Sakkah et qui ne sont en fait que des repetitions, plus au moins, paraphrasees des communiqués du ministere des affaires étrangères. Quand vous lisez la presse Norvegienne, la realite est tout autre et il semble que monsieur Sekkah ait été victime d'un vicieux arrangement entre le département des affaires étrangeres Norvégien et le departement des affaires étarngères Marocain.
Selon les propos du ministre Norvégien des affaire étrangères, Mr Jonas Gahr, recueuillis lors de son interview au journal Dagbladet, " l'affaire sekkah était devenue pour lui une affaire personelle et qu'il a même été en contact avec son homologue Marocain depuis longtemps pour resoudre cette dispute". En plus il nie categoriquement avec une arrogance bien affichée que l'ambassdeur Norvégien ait éte convoqué par les responsables Marocains pour fournir des explications.
Si les poropos du ministre Norvégien monsieur Jonas Gahr sont exactes, la moudawana entre les deux éminences, marocaine et norvegienne, n'est plus exclue et que monsieur Sekkah resemblerait à un champion enguagé dans marathon bougrement préparé. Livré a lui tout seul, sans l'appuit de son gouvernement a une course injuste et inégale ou ni entrainement ni steroides ne peuvent venir a son aide. Cette affaire est lamentable et pue les petrodolars et notre champion qui merite un traitement different et meilleur est dans une situation guere enviable. Cette fois-ci la course est trop longue et les adversaires ne sont pas des Kenians rusés, mais un goliath aussi puissant que le Royaume Norvégien dont les gisements de petrol impressionnent et corrompent les politiciens les plus scrupuleux.
Beaucoup de Marocains doivent se poser les mêmes questions, que peut faire une athlète sans l'enguagement actif et ferme de son gouvernement? Depuis quand un citoyen sujet est abondonné a lui même pour intenter un procés a un Etat étranger? Depuis quand un Etat souverain reste passif quand son integrité territoriale est violée et ses citoyens son kidnapés? La réponse est simple, jamais et nul part ne peut y arriver sauf au Maroc. Le royaume de la Norvège a dejà dépassé les les limites par son soutien diplomatique et finacier au Polisario. On se demande jusqu'où le gouvernement Norvègien peut y aller avec ces attitudes arrogantes? et quand est ce que le gouvernement Marocain va-t'il se conduire comme un gouvernement digne et souverain pour deffendre ses citoyens et son territoire?
Imaginez si le Maroc avait agit de la sorte en finançant ou apportant un soutien quelconque à la cause des Samers (les habitants de la Laponie qui longe la mer du Nord où se trouvent toutes les richesses petrolieres), non que l'ambassadeur du Maroc serait accusé de vilaine ingérence voire de terrorisme, mais tous le corps diplomatique serait declaré PERSONA NON GRATA et serait renvoyé du pays comme des criminelles.
Une chose est certaine, le gouvernement marocain aurait agit differement si le pays concerné qui a commis cet acte maffieu était l'Algerie ou bien l'Iran, alors là les ambassadeurs auraient éte renvoyés tout de suite chez eux sans hésitation et c'est fini, khlass. Pendant que le gouvernement multiplie les declarations et allume un feu rouge qui n'a rien a envier a la lumière rouge d'une maison close, la presse nationale dont le devoir est d'être une presse vigilante et investigatrice, demeure complice soit par peur d'etre censurée et reprimander soit par une indifference d'un psodo journalisme qui inspire le mépris de la profession. En attandant monsieur Sekkah ressenble à un champion qui court sur un tapis roulant dans le sense contraire et a chaque fois qu'il fonse pour atteindre la ligne d'arrivée le tapis lui glisse sous les pieds.

Pour les interessés veuillez lire les propos de Mr Jonas Gahr ministres des affaires étrangères norvegiennes recueuillis par le journal Dagbldet; refferez vous a ce link pour en savoir plus sur les dimmensions cachees de cette affaire maffieuse. Taduisez-vous même l'aticle ou bien demendez à Mr Sekkahs lui même de vous le resumer.


http://www.dagbladet.no/2009/07/28/nyheter/kidnapping/innenriks/politi/markokko/7390567/.

On t'aime bien Khalid et assure toi de tous notre soutien.
Bonne chance.

Tumert Fuentes.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS