Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'allaitement réduit la douleur chronique post-césarienne




Après une césarienne, les mamans devraient allaiter leur bébé deux mois ou plus. Nourrir son enfant ainsi permettrait de réduire les douleurs chroniques dues à l'opération.
Les mamans qui ont allaité pendant au moins 2 mois leur enfant après une césarienne étaient 3 fois moins susceptibles de subir une douleur chronique que celles qui ont stoppé l'allaitement au bout de 2 mois, selon les résultats d'une étude présentée le week-end dernier à Genève lors du congrès Euroanaesthesia 2017. Les chercheurs de l'hôpital universitaire Nuestra Señora de Valme en Espagne ont mené une étude avec 185 mères ayant accouché par césarienne à l'hôpital entre janvier 2015 et décembre 2016. Ils les ont interrogées sur l'allaitement et leur degré de douleur chronique sur la zone opérée, au cours des premières 24 et 72 heures après l'opération, puis quatre mois plus tard. Les chercheurs ont également examiné l'effet d'autres variables sur la douleur chronique, comme la technique chirurgicale, la douleur dans les premières 24 à 72 heures, l'éducation et la profession ainsi que l'anxiété pendant l'allaitement maternel. Presque toutes (87%) les mères de l'étude ont allaité leurs bébés, avec plus de la moitié (58%) déclarant le faire pendant plus de deux mois. Les résultats ont révélé qu'un quart (23%) des mères qui ont nourri leur bébé au sein pendant deux mois ou moins subissaient une douleur chronique post-césarienne pour seulement 8% de celles qui ont les allaités plus de 2 mois. Ces recherches ont aussi montré que la moitié (54%) des mères allaitantes ont déclaré souffrir d'anxiété due aux douleurs post-césarienne chroniques.
«Ces résultats préliminaires suggèrent que l'allaitement maternel pendant plus de 2 mois protège contre la douleur post-césarienne chronique, avec une augmentation de trois fois du risque de douleur chronique si l'allaitement n'est maintenu que pendant 2 mois ou moins.
Notre étude fournit une autre bonne raison pour encourager les femmes à allaiter», a expliqué le Dr Carmen Alicia Vargas Berenjeno, auteure de l'étude.

Jeudi 15 Juin 2017

Lu 833 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs