Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'agenda séparatiste "destructeur" de l’Algérie en Afrique du Nord mis à nu devant le Conseil de sécurité


Libé
Dimanche 29 Octobre 2023

L'agenda séparatiste "destructeur" de l’Algérie en Afrique du Nord mis à nu devant le Conseil de sécurité
L’Algérie doit avoir honte de se référer à la question du Sahara marocain, alors qu’elle séquestre des populations entières, particulièrement des femmes et des enfants, dans une prison dénommée les camps de Tindouf
 


L’agenda séparatiste “destructeur” de l’Algérie en Afrique du Nord a été mis à nu lors d’un débat du Conseil de sécurité de l’ONU à New York sur la participation des femmes à la paix et à la sécurité internationales.


En riposte à une nouvelle intervention haineuse et truffée de mensonges de la part de la délégation algérienne sur la question du Sahara marocain lors de cette réunion tenue jeudi, Majda Moutchou, ministre plénipotentiaire à la Mission permanente du Maroc à l’ONU, a indiqué que “l’Algérie, comme à son accoutumée, a tenté, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, d’envenimer ce débat et de l’instrumentaliser à des fins politiciennes qui trahissent son agenda séparatiste destructeur de la région nord-africaine”.


“L’Algérie doit avoir honte de se référer à la question du Sahara marocain, alors qu’elle séquestre des populations entières, particulièrement des femmes et des enfants, dans une prison dénommée les camps de Tindouf”, a-t-elle relevé, notant que ces femmes et filles sont laissées à la merci de l’Algérie et du groupe armé séparatiste lié au terrorisme, le “polisario”, qui propage la terreur et pratique l’esclavagisme, la servitude et les abus sexuels dans ces camps.

Citant la presse internationale, la diplomate a souligné que plus de 150 jeunes filles étaient retenues contre leur gré dans ces camps, notamment Maloma Morales, DarYa Mbarek Salma, Najdiba Mohammed Belkacem, Koria Bedbad Hafed, et bien d’autres, qui ont été victimes des bourreaux du “polisario” et de son soi-disant dirigeant “le séparatiste Brahim Ghali”, qui est poursuivi par la justice européenne, pour crimes contre l’humanité, viol et agression sexuelle, notamment contre Khadijatou Mahmoud.


Même sort pour “les enfants, et particulièrement les petites filles, des camps de Tindouf, qui sont soumis, de jour comme de nuit, à la propagande, à l’embrigadement, à l’endoctrinement et à l’exploitation”, a-t-elle dit, ajoutant que le monde a été consterné de voir des vidéos filmées dans les camps de Tindouf, montrant l’enrôlement forcé d’enfants-soldats, y compris de filles, par le “polisario”.

 “Ces pratiques barbares et criminelles de recrutement et d’embrigadement des enfants séquestrés sont calquées sur celles des groupes terroristes, comme Al Qaïda et Daech”, s’est indignée la diplomate, soulignant que l’Algérie et son pantin le “polisario” devront répondre de ces crimes haineux devant la justice internationale.

Et de s’interroger: “Comment l’Algérie ose-t-elle venir devant ce Conseil et parler de la question du Sahara marocain, alors qu’elle et le +polisario+ volent l’aide humanitaire destinée aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf” ?  
Elle a également dénoncé la violation continue par l'Algérie du droit international humanitaire en s’opposant à l'enregistrement des populations des camps de Tindouf, malgré les demandes incessantes du Conseil de sécurité depuis 2011, relevant qu’un recensement de ces populations dévoilera la supercherie dans laquelle l'Algérie tente de maintenir la communauté internationale depuis presque 50 ans en gonflant le nombre de ces populations.

“Un recensement privera le « polisario» et les responsables algériens de l'argent volé suite aux détournements de l'assistance humanitaire, comme confirmé dans le rapport du PAM de janvier 2023 et dans celui de l’OLAF et du HCR avant lui”, a-t-elle poursuivi.


Evoquant les violations des droits de l’Homme par les autorités algériennes, la diplomate a indiqué que “le peuple vaillant de la Kabylie, un peuple de plus de 8 millions de personnes et vieux de plus de 9 mille ans, continue d’être privé de ses aspirations légitimes et de ses droits les plus fondamentaux, dont le droit à l’autodétermination”.
 “Ses représentants légitimes sont pourchassés, arrêtés et persécutés, même lorsqu’ils subissent déjà les affres de l’exil forcé.

Il est inadmissible que de nos jours, le peuple vaillant Kabyle soit soumis à un blocus généralisé et à une punition collective, juste parce qu’il demande à exercer son droit légitime à l’autodétermination”, s’est insurgée la diplomate, estimant que les Nations unies ont l’obligation politique et morale de réparer cette injustice historique à l’égard du peuple Kabyle, l’un des plus anciens peuples de l’Afrique.


Et de conclure en soulignant à l’adresse de la délégation algérienne qu’il “n’y a pas de femmes sahraouies. Il y a une femme marocaine issue du Sahara marocain. La femme des provinces du Sud du Royaume du Maroc, au même titre que les femmes de toutes les régions du Royaume, de Tanger à Lagouira, sont toutes Marocaines. Elles l’ont toujours été et elles le resteront toujours”.



Lu 1689 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p