Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’activité industrielle continue de s’améliorer pour le troisième mois d’affilée

Pour les trois prochains mois, les entreprises s’attendent toutefois à une stagnation de la production et à une hausse des ventes


Alain Bouithy
Mardi 7 Décembre 2021

L’activité industrielle continue de s’améliorer pour le troisième mois d’affilée
L’activité industrielle a poursuivi son amélioration au titre du mois d’octobre 2021 pour le troisième mois consécutif, selon les chiffres publiés par Bank Al-Maghrib (BAM) dans un nouveau rapport.

En effet, les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib font ressortir une amélioration, d’un mois à l’autre, de l’activité industrielle, confirmant ainsi une tendance observée depuis le mois d’août de l’année en cours.

Pour rappel,  les résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib des deux précédents mois, août et septembre, avaient indiqué une amélioration, d’un mois à l’autre, de l’activité.

Selon les nouvelles données recueillies entre le 1er et le 30 octobre par la Banque centrale, « la production aurait progressé et le Taux d’utilisation des capacités de production (TUC) se serait situé à 72%. De même, les ventes auraient augmenté et les commandes se seraient accrues avec des carnets qui se seraient situés à un niveau normal ».

A titre de comparaison, en septembre, la production aurait progressé et le Taux d’utilisation des capacités de production aurait augmenté, d’un mois à l’autre, de 2 points à 73%. Tandis que les ventes et les commandes se seraient accrues avec des carnets qui restent inférieurs à la normale.

La même tendance avait quasiment été observée en août, si l’on en croit Bank Al-Maghrib. En effet, dans un rapport publié à cette période, l’institution publique relevait ce qui suit : «La production et les ventes auraient progressé et les commandes se seraient accrues avec des carnets qui restent inférieurs à la normale », déduisant ainsi que le TUC serait resté stable à 71%.

Par branche d’activité, il ressort que la production aurait connu une hausse dans l’«agro-alimentaire» et dans la «mécanique et métallurgie» au cours du mois d’octobre et alors qu’elle aurait accusé une baisse dans la «chimie et parachimie». Selon les mêmes données, elle aurait connu une stagnation dans le «textile et cuir» et dans l’« électrique et électronique».

En ce qui concerne les ventes, les résultats de l’enquête de BAM qui sont établis sur la base d’un taux de réponse de 66% révèlent qu’elles auraient progressé dans l’«agro-alimentaire», dans la «mécanique et métallurgie» et dans l’ «électrique et électronique». En revanche, elles auraient accusé un recul dans la «chimie et parachimie» et dans le « textile et cuir».

S’agissant des commandes, l’enquête de conjoncture montre qu’elles auraient enregistré un accroissement dans l’ensemble des branches d’activité à l’exception du « textile et cuir » où elles auraient plutôt baissé.

D’après les données collectées par Bank Al-Maghrib, les carnets de commandes se seraient établis à des niveaux inférieurs à la normale dans toutes les branches d’activité à l’exception de la «chimie et parachimie» où ils se seraient situés à un niveau normal et de l’«électrique et électronique» à un niveau supérieur à la normale, a-t-elle fait savoir dans son rapport.

Il est important de révéler ici que les entreprises sondées dans le cadre de cette enquête ont déclaré s’attendre à une stagnation de la production et à une hausse des ventes pour les trois prochains mois.

Par ailleurs, et selon la Banque centrale, « 29% d’entre elles déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes».

A titre de rappel, l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib avait révélé une baisse de l’activité au titre du mois de juillet. La Banque centrale avait ainsi rapporté que « la production et les ventes auraient reculé et les commandes se seraient repliées avec des carnets qui restent inférieurs à la normale », estimant ainsi que le Taux d’utilisation des capacités de production  se serait établi à 71% après 75% enregistré en juin.

Alain Bouithy


Lu 1418 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS