Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Université maghrébine d'été au service de la jeunesse à Marrakech




Chercheurs et experts maghrébins débattent des problèmes de développement et des jeunes

Des chercheurs et experts des différents pays du Maghreb ont débattu le week-end dernier à Marrakech, dans le cadre de l'Université maghrébine d'été, des problèmes du développement et des jeunes.
Au menu de cette Université, organisée par l'Organisation d'action maghrébine (OAM) en partenariat avec la Fondation Hanns Seidel, plusieurs sessions ont été organisées touchant divers thèmes autour de la qualité de la pensée, ses champs et sa relation avec la recherche scientifique, notamment en matière d'objectivité que les chercheurs doivent adopter pour obtenir des résultats plus précis visant à résoudre les différents problèmes rencontrés par les sociétés maghrébines et les jeunes, ainsi que la démocratie participative et le cadre juridique de la pratique établie par la Constitution dans ce contexte.
Ces sessions, qui ont connu la participation de jeunes du Maroc, d'Algérie, de Tunisie, de Libye et de Mauritanie, ont traité, également, du phénomène de l'extrémisme chez les jeunes du Maghreb, en mettant l'accent sur l'importance du développement pour lutter contre l'extrémisme et le terrorisme, la question des jeunes et la démocratie à l'ère des réseaux sociaux et la relation dynamique que ces réseaux peuvent engendrer entre le gouvernement et la jeunesse, outre la question de la santé mentale chez les jeunes, les problèmes d’addiction et les facteurs psychologiques et sociologiques.
Dans sa 1ère édition, l’Université a élaboré une série de recommandations dont quelques-unes ont appelé à surmonter les divergences entre les pays du Maghreb, promouvoir la coopération économique, mettre en œuvre les institutions de l'Union maghrébine et accorder plus d’importance au système éducatif et à sa réforme. 

Libé
Jeudi 27 Juillet 2017

Lu 1450 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés