Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP répond favorablement à l’invitation de la Commission chargée du nouveau modèle de développement

La poursuite en état d’arrestation du journaliste Omar Erradi ne va pas dans le sens de la consolidation des droits et libertés




L’USFP répond favorablement à l’invitation de la Commission chargée du nouveau modèle de développement
Le Bureau politique de l’USFP a tenu, sous la présidence du Premier secrétaire, Driss Lachguar, une réunion consacrée à l’examen des derniers développements sur la scène politique et des perspectives de l’action organisationnelle.
Driss Lachguar a informé les membres de la direction du parti de l’invitation qui lui a été adressée par le président de la Commission spéciale chargée du nouveau modèle de développement. A cet effet, les membres du BP ont répondu favorablement à cette invitation afin d’informer cette dernière de la vision du parti concernant les prémices et les objectifs susceptibles de réussir ce projet collectif et d’avoir son point de vue au sujet de l’action qui lui a été assignée.
Tout en répondant favorablement à cette invitation, le BP estime que l’évaluation, de façon responsable et objective, de l’action de ladite Commission ne peut se faire qu’après la fin de ses travaux et la collecte de toutes les données relatives aux conclusions de son travail.
Par ailleurs, les membres du BP ont débattu des développements que connaît la scène nationale, notamment tout ce qui ce rapporte aux questions juridiques et des droits de l’Homme, à commencer par la poursuite du journaliste Omar Erradi en état d’arrestation.
L’USFP considère que la pénalisation est l’attribution exclusive de la justice qu’il faut respecter dans un Etat de droit et souligne que la poursuite dans un état d’arrestation d’une personnalité connue disposant de toutes les garanties exigées par la loi, contredit ce à quoi aspire le Maroc, à savoir la consécration des acquis en matière de droits de l’Homme et des libertés dont l’USFP reste un fervent défenseur.
Concernant le volet organisationnel, l’USFP a décidé, dans le cadre des festivités à l’occasion du 60ème anniversaire de la création du parti, d’organiser une conférence régionale à dimension nationale à Fès sur « Les libertés individuelles au Maroc d’aujourd’hui », et ce le 17 janvier avec la participation de nombre d’acteurs, de défenseurs des droits de l’Homme, de juristes et de spécialistes.
Le Bureau politique a appelé l’ensemble des militantes et des militants à œuvrer à l’accélération de l’action organisationnelle à tous les niveaux : provincial, régional et sectoriel, en vue de faire de 2020 une année de changement qualitatif et quantitatif de l’action de l’USFP.
En ce sens, il a été décidé de tenir des réunions provinciales et régionales sous l’égide du Premier secrétaire et en présence des groupes de travail. La première réunion aura lieu dans la région de l’Oriental à partir de la deuxième semaine de janvier. En plus, il a été décidé de mettre à jour les responsabilités des membres des groupes de travail dans les régions qu’ils supervisent.

Mercredi 1 Janvier 2020

Lu 2762 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif