Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’USFP condamne la campagne diffamatoire télécommandée contre le parti à Essaouira




A l’issue de sa réunion tenue dernièrement, le secrétariat provincial de l’USFP a vivement condamné la campagne diffamatoire télécommandée contre le parti et ses cadres à Essaouira.
L’instance provinciale du parti de la Rose a, à cet effet, appelé les services compétents à assumer leur pleine responsabilité via l’application rigoureuse des lois en vigueur.
Dans son communiqué diffusé en l’occasion, le secrétariat provincial a salué la nomination du comité chargé de l’élaboration du nouveau modèle de développement, tout en appelant à une adhésion active et responsable des militants du parti dans les chantiers, les débats et les réflexions  en cours.
Sur le plan provincial, le communiqué a mis en avant les efforts déployés par les différents services extérieurs tout en mettant l’accent sur le retard qui caractérise, entre autres, la réalisation de plusieurs programmes structurants tels que  l’approvisionnement du monde rural en eau potable, le désenclavement de certaines zones de la province, l’amélioration de la qualité des services sanitaires.
Par ailleurs, le secrétariat provincial du parti de la Rose a annoncé la programmation d’une série d’activités de grande envergure à l’occasion du soixantenaire de l’USFP.
Lors de cette réunion présidée par Mohamed Malal, secrétaire provincial et représentant de la province au sein de la Chambre des représentants, les échanges ont également  porté sur les débats publics autour des questions des libertés publiques et du projet de Code pénal en vue d’élaborer une position claire et harmonieuse les concernant.

Abdelali Khallad
Samedi 11 Janvier 2020

Lu 1951 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif