Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'UE interpellée sur sa position au sujet du rejet par la justice britannique de l'action pro-séparatistes contre l’accord commercial Maroc-Royaume Uni



Libé
Vendredi 23 Juin 2023

L'UE interpellée sur sa position au sujet du rejet par la justice britannique de l'action pro-séparatistes contre l’accord commercial Maroc-Royaume Uni

L’eurodéputé Tomáš Zdechovský a interpellé le Haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité sur la position de l’UE au sujet du récent arrêt de la Cour d’appel de Londres, qui a récusé irrévocablement la requête d'appel de l'ONG pro-séparatistes "WSC" contre l'accord d'association liant le Maroc au Royaume-Uni.


Dans une question avec demande de réponse écrite, l’eurodéputé du groupe du Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen relève que le rejet de l'appel de l'ONG pro-"polisario" a des "implications importantes sur la validité de l'accord et l'intégrité territoriale du Maroc".


Cette décision, a-t-il fait observer, "réaffirme le statut juridique de l'accord et souligne l'importance du respect des accords commerciaux internationalement reconnus entre les pays".
Le parlementaire européen s’est dit "impatient de comprendre la position de l'UE sur cette question, en particulier son point de vue sur les acteurs non étatiques qui contestent de tels accords".
"Comment l'UE considère-t-elle la récente décision de la Cour d'appel de Londres qui rejette la requête d'appel de l'ONG pro-séparatistes 'WSC' contre l'accord d'association Maroc-Royaume-Uni ? L'UE estime-t-elle approprié que des acteurs non étatiques tentent de contester des accords internationalement reconnus entre nations?", s’est interrogé l’eurodéputé tchèque.

La Cour d'appel de Londres avait récusé irrévocablement, le 25 mai, la requête d'appel de l'ONG pro-séparatistes "WSC" contre une précédente décision de la Cour administrative, rejetant sa demande qui tentait de remettre en cause l'accord d'association liant le Maroc au Royaume-Uni.
 Troisième revers depuis décembre dernier pour les ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc, la décision de la justice britannique est venue confirmer la validité de l'accord d'association liant les deux pays et qui bénéficie aux populations et au développement de toutes les régions du Royaume, du nord au sud. 



Lu 366 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p