Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Orchestre philharmonique du Maghreb gratifie le public oujdi d'un concert de haute facture




L'Orchestre philharmonique du Maghreb, sous la baguette du maestro Olivier Holt, a gratifié, samedi soir, le public oujdi d'un florilège de sonorités dans le cadre de son programme musical "Concerts du Nouvel An". Lors de cette soirée musicale haute en couleur, organisée au Théâtre Mohammed VI d'Oujda, l'Orchestre, composé de 80 musiciens marocains, algériens et tunisiens, a interprété avec brio, deux heures durant, des œuvres extraites du riche répertoire du grand compositeur et chef d'orchestre américain Leonard Bernstein (1918-1990). Les mélomanes ont pu admirer des partitions exécutées avec maestria par les musiciens ainsi que par les interprètes français Aurore Ugolin, mezzo-soprano et Jean- Loup Page sy, baryton, notamment les comédies musicales "Candide" ou encore "West Side Story" inspirée de la tragédie Roméo et Juliette de William Shakespeare. L'assistance a également été enchantée par des morceaux diversifiés du compositeur américain George Gershwin (1898-1937) dont notamment "Porgy and Bess" et "An American in Paris".
La musique classique transcende les frontières et promeut les valeurs de fraternité et de paix entre les peuples, a indiqué à la MAP, Farid Bensaid, président de la Fondation Ténor pour la culture (FTC), notant que le succès des deux premières éditions de l'Orchestre philharmonique du Maghreb a encouragé la FTC à pérenniser ce projet régional porteur d'une dimension symbolique de rapprochement entre les pays du Maghreb.
Il a, par ailleurs, relevé que la désignation de la ville d'Oujda capitale de la culture arabe au titre de l'année 2018 n'est pas fortuite, mais dénote de la richesse et de la fécondité de la dimension culturelle de cette ville millénaire.
Pour sa part, le chef d'orchestre Olivier Holt a fait savoir que le programme musical de cette année coïncide avec la célébration du centenaire de Bernstein, également écrivain et homme de télévision, ajoutant que l'Orchestre, qui débarque pour la première fois à la capitale de l'Oriental, a hautement apprécié la qualité des équipements sonores dont dispose le Théâtre Mohammed VI.
Créée en 2015 à l'initiative de la FTC, l'Orchestre philharmonique du Maghreb a pour vocation de donner des concerts dans les pays maghrébins et à travers le monde, pour faire rayonner les valeurs de partage et de paix entre les peuples.



 

Lundi 29 Janvier 2018

Lu 424 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif