Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ONU plaide pour la réouverture des écoles sans attendre les vaccins


I l faut rouvrir les écoles fermées par la pandémie, a plaidé l'Unicef mardi, alors que 600 millions d'enfants en âge scolaire sont actuellement affectés par les mesures de restriction anti-Covid. "Cela ne peut pas continuer (...) les écoles devraient être les derniers lieux à fermer et les premiers à rouvrir", a plaidé James Elder, porteparole de l'agence onusienne chargée de l'enfance lors d'un point de presse régulier de l'ONU à Genève, tout en reconnaissant que le choix était parfois cornélien pour les autorités. "Rouvrir les écoles ne peut pas attendre que élèves et enseignants soient vaccinés", a-t-il souligné, ajoutant que gouvernements et donateurs devaient "protéger le budget de l'éducation" malgré les difficultés économiques causées par la pandémie. Si les enfants de l'hémisphère nord sont encore en vacances d'été, en Afrique orientale et du sud, ce sont 40% de tous les enfants en âge scolaire qui sont privés d'école, a-t-il souligné. Sur tout le continent, qui connaît une forte poussée de la pandémie depuis plusieurs mois, l'Unicef estime que 32 millions d'enfants ontsoit vu leur école fermée, soit n'y sont pas retournés quand les établissements ont rouvert. Et cela vient s'ajouter aux 37 millions d'enfants qui n'étaient passcolarisés avant la pandémie. Dansla région Asie-Pacifique, près de la moitié des écoles ont été fermées pendant plus de 200 jours et en Amérique latine et dans les Caraïbes -qui ont vu des durées record de fermeture- il reste 18 pays où les écoles sont totalement ou partiellement fermées à cause de la pandémie, a précisé M. Elder. "L'éducation, la sécurité, les amis et la nourriture ont été remplacés par l'angoisse, la violence et les adolescentes enceintes", a martelé le porte-parole, qui a cité l'exemple de l'Ouganda, où les grossesses parmi lesfilles de 10 à 24 ans ont bondi de 20% entre mars 2020 et juin de cette année. Quant à l'enseignement à distance, il est hors de portée d'un tiers des élèves dans le monde. En Asie du sud-est et dans le Pacifique, ce sont 80 millions d'enfants qui n'ont eu aucun accès à l'enseignement à distance pendant que leur école était fermée. Les écoles en Ouganda par exemple ont été fermées pendant 306 jours avec seulement 0,3% des foyers ayant une connexion internet. Selon une étude de la Banque mondiale, la pandémie va coûter 10.000 milliards de dollars en reve- nus perdus à cette génération d'élèves, a rappelé M. Elder.

Libé
Mercredi 28 Juillet 2021

Lu 737 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS