Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ONMD et deux universités se donnent la main pour développer l'enseignement de la médecine dentaire





Les Universités Mohammed V de Rabat et Hassan II de Casablanca ont signé, mardi à Rabat, deux conventions-cadres avec l’Ordre national des médecins dentistes du Maroc (ONMD) visant à fixer les conditions et les modes de coopération pour développer la médecine dentaire. Ainsi, une convention-cadre a été signée, sous la présidence du ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi, accompagné du ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha, entre l’Université Mohammed V de Rabat représentée par son président Mohammed Rhachi, la Faculté de médecine dentaire de Rabat en présence de son doyen, Nawal Bouyahyaoui, et l’ONMD représenté par son président Mohammed Hjira.

Il a été également procédé à la signature d'une convention similaire entre l’Université Hassan II de Casablanca représentée par sa présidente Aawatif Hayar, la Faculté de médecine dentaire de Casablanca en présence de son doyen Chouaib Rifki, et l’ONMD représenté par son président, indique un communiqué du département de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, soulignant que les deux conventions visent à fixer les conditions et les modes de coopération pour développer la médecine dentaire au Maroc. Ces conventions portent sur cinq axes principaux, à savoir les formations et stages, la recherche scientifique, la lutte contre l’exercice illégal, le développement du sens de la responsabilité sociétale et la gouvernance et la communication.

Deux conventions spécifiques ont été également signées pour promouvoir leur coopération dans le domaine de la formation des étudiants des deux facultés de médecine dentaire (Rabat et Casablanca), et ce conformément au cahier des normes pédagogiques nationales du diplôme de médecine dentaire, à travers l’offre de stages actifs d’initiation et d’immersion professionnelle.

Libé
Vendredi 19 Février 2021

Lu 382 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.