Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Institut du monde arabe rend hommage à Mahmoud Darwich




L'Institut du monde arabe rend hommage à  Mahmoud Darwich
L’Institut du monde arabe rend hommage au grand poète palestinien Mahmoud Darwich, disparu il y a dix ans, le temps d’un festival pluridisciplinaire qui lui sera consacré du 19 au 23 septembre à Paris.
Durant cinq jours et dans le cadre de ce festival, des artistes de différents horizons et différentes disciplines vont échanger sur Mahmoud Darwich, voix majeure de la littérature arabe, apprend-on auprès de l’IMA.
Rencontres-débat, projections de films et de documentaires sur Mahmoud Darwich, sa vie, ses œuvres, performances théâtrale et musicale ou encore lecture de poèmes, vont ponctuer ce festival-hommage organisé à l’occasion du dixième anniversaire de sa disparition.
L’on retiendra tout particulièrement une séance consacrée jeudi 20 septembre aux '’Exils de Mahmoud Darwich’’ dans le cadre des Rencontres-débat des jeudis de l’IMA. Cette séance sera accompagnée de performances musicales orchestrées par le comédien Erick August, qui, depuis 2008, se consacre à la poésie arabe contemporaine, particulièrement à celle de Mahmoud Darwich.
Le festival sera également marqué par la projection mercredi 19 septembre d’un film documentaire sur ‘’Mahmoud Darwich. Et la terre, comme la langue…’’, de Simone Bitton qui revisite l’oeuvre et la vie de Mahmoud Darwich, poète de l’exil et de la tragédie palestinienne qui s'est imposé peu à peu comme le chantre de la Palestine.
Poète de l’amour et de l’exil, Mahmoud Darwich incarne l’histoire de la Palestine moderne. Son immense œuvre occupe une place unique dans la littérature arabe. Il a légué à la postérité une trentaine de titres traduits dans une quarantaine de langues et des poèmes appris par cœur, récités en Palestine et dans les pays arabes.
Né en 1941 en Palestine, Mahmoud Darwich est mort le 9 août 2008 à Houston aux Etats Unis, après de longues années d’exil.

Libé
Lundi 3 Septembre 2018

Lu 582 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal