Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Inde et la Chine discutent d' une nouvelle désescalade sur leur frontière



Les ministres indien et chinois des Affaires étrangères ont discuté d'une nouvelle désescalade après avoir déjà accompli un désengagementsur une partie disputée de leurfrontière himalayenne, ont annoncé New Delhi et Pékin, après des mois de tensions. Le dernier affrontement grave entre militaires chinois et indiens dans cette zone date de juin 2020 et avait fait des morts des deux côtés: 20 du côté indien selon New Delhi et quatre côté chinois selon Pékin. Cet incident en haute altitude, à la frontière du Tibet et de la région indienne du Ladakh, était le plus sérieux entre les deux géants asiatiques et puissances nucléaires depuis la guerre-éclair de 1962, qui avait vu la Chine l'emporter facilement sur l'Inde.

Au cours d'un appel qui a duré 75 minutes avec son homologue Wang Yi jeudi, le ministre indien des Affaires étrangères S.Jaishankar a déclaré que "les deux parties devraient à présent résoudre rapidement les questions en suspens", selon un communiqué de son bureau. "Une fois le désengagement terminé sur tous les points de friction, les deux parties pourraient également envisager une plus large désescalade des troupes dans la région et travailler à la restauration de la paix et de la tranquillité", a déclaré M. Jaishankar cité dans le communiqué. De son côté, Wang Yi, cité par les médias d'Etat chinois, a déclaré que la situation dans la région du lac Pangong Tso s'était "considérablement améliorée". "Les deux parties doivent se réjouir des progrès durement acquis, consolider ensemble les acquis et maintenir l'élan de la consultation, afin d'apaiser davantage la situation", a-t-il précisé, de mêmes sources. La question de la frontière "ne résume pas toute l'histoire des relations entre la Chine et l'Inde, et devrait être remise à sa juste place dans leursrelations". WangYi a cependant ajouté que l'Inde "a hésité et même fait marche arrière dans sa politique à l'égard de la Chine, ce qui a affecté et perturbé la coopération bilatérale pragmatique". Les deux parties ont en outre convenu de mettre en place une liaison téléphonique d'urgence. Une ligne est déjà établie entre les hauts commandants militaires. Les deux pays avaient annoncé dimanche avoir parachevé leur "désengagement" mutuel des troupes dans un des secteurs disputés de la frontière, en vertu d'un accord conclu au terme de neuf sessions de négociations. La Ligne de contrôle effectif ("Lign of Actual Control", LAC), frontière de facto entre l'Inde et la Chine, n'est pas clairement démarquée et les deux paysse sont accusés mutuellement d'avoir empiété sur le territoire de l'autre.

Libé
Samedi 27 Février 2021

Lu 172 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS