Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'IRCAM abrite la cérémonie de clôture de la Résidence d'artistes plasticiens



L'IRCAM abrite la cérémonie de clôture de la Résidence d'artistes plasticiens
Le siège de l'Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM) a abrité, vendredi, la cérémonie de clôture de la Résidence d'artistes plasticiens, un événement artistique ayant démarré le 05 juillet.

Organisé par le Centre des études artistiques, des expressions littéraires et de la production audiovisuelle relevant de l'IRCAM, cet événement avait pour objectif de mettre en avant la contribution de l'Institut à la promotion des arts marocains et l'encadrement des artistes intervenant dans le champ de la culture amazighe.

Cet événement a été marqué par la participation des artistes Fatima Amahzoune, Zakia Khabbo, Rachid Nejjari, Hassan El Houari, El Imam Djimi, Maati Hassari et Mohamed Belaich. Dans une déclaration à MAPAmazigh, le recteur de l'IRCAM, Ahmed Boukos, a indiqué que cette résidence, qui s'est étalée sur une semaine, s'inscrit dans le cadre des efforts consentis par l'Institut pour enrichir et valoriser les expressions artistiques de la culture amazighe.

Ces expressions ne doivent pas se limiter uniquement aux arts à caractère traditionnel, comme Ahwach, Tanddamt ou encore la poésie orale, mais sont également appelés à explorer d'autres univers, à l'image des arts plastiques, a-t-il souligné.

Dans une déclaration similaire, le directeur du Centre des études artistiques, des expressions littéraires et de la production audiovisuelle, Mhammed Sallou, a fait valoir que la Résidence d'artistes plasticiens compte douze années d'existence et a pour objectif d'assurer la promotion des arts plastiques amazighs. Et M. Sallou d'ajouter que cet événement favorise les échanges des expériences et l'éclosion des talents, ajoutant que la Résidence a donné lieu à l'émergence d'artistes et plasticiens de haut calibre.

Cette cérémonie a été notamment marquée par la présentation des œuvres réalisées par les artistes participant à cette résidence qui ont réalisé des peintures murales traitant de thématiques variées telles que la femme et les bijoux amazighs, ainsi que les formes géométriques caractéristiques des tapis amazighs.

Libé
Lundi 12 Juillet 2021

Lu 780 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS